Comment soigner un panaris ?

[13 février 2019 - 12h26]

Une douleur au bord de l’ongle ? Votre peau est rouge et gonflée ? Il s’agit sûrement d’un panaris, une infection bactérienne. Sans gravité a priori, cette affection nécessite toutefois un traitement afin d’éviter toute complication.

Un panaris est une infection cutanée et sous-cutanée d’un doigt. Il se manifeste par un gonflement et une rougeur sur le pourtour ou sous l’ongle. Plus rarement, il peut apparaître sur le dos d’un doigt ou sur un orteil. Il est du à une bactérie, le plus souvent un staphylocoque doré, plus rarement à un streptocoque ou à d’autres germes.

Généralement, le panaris apparaît 2 à 5 jours après une petite blessure de la peau, sur le pourtour de l’ongle, provoquée par une manucure brutale ou arrachement des petites peaux. C’est cette plaie qui permet aux bactéries de pénétrer dans les tissus du doigt. Se ronger les ongles favorise ce type d’infection.

Le traitement en fonction du stade de l’infection

En cas de panaris péri-unguéal, la peau autour de l’ongle est tendue et rouge. Une tuméfaction inflammatoire borde l’ongle. La douleur est supportable et diminue la nuit. À ce stade inflammatoire, si l’infection est traitée, l’évolution sera favorable.

Comment procéder ? « Faites des bains antiseptiques du doigt plusieurs fois par jour », recommande l’Assurance-maladie. En cas de douleur, vous pouvez pendre du paracétamol, en respectant la posologie.
Pour les personnes fragiles (immunodéprimées, atteintes de pathologies des valves cardiaques, diabétiques…), une antibiothérapie anti staphylococcique pendant 10 jours peut être prescrite.

La chirurgie en cas d’abcès

« En l’absence d’amélioration sous 48 heures après le début du traitement d’un panaris ou lorsque le panaris est vu d’emblée au stade d’abcès purulent, le médecin adresse son patient à un chirurgien pour excision de la zone infectée », indique l’Assurance-maladie. Les soins consistent à changer les pansements quotidiennement jusqu’à complète cicatrisation en 1 à 2 semaines. La prescription d’antibiotique n’est pas systématique et dépend des résultats d’analyse du pus prélevé sur l’abcès.

A noter : Dans tous les cas, le médecin doit vérifier si les rappels de vaccin antitétanique ont été régulièrement effectués.

Partager cet article