Contre le cancer du sein, la marche à suivre…

[14 octobre 2013 - 17h01] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h58]

Pour être en forme, l’OMS préconise 30 minutes d’activités quotidiennes. © Phovoir

Marcher tous les jours permettrait aux femmes ménopausées de réduire leur risque de développer un cancer du sein de … 14%. Une bonne nouvelle pour celles qui ne souhaitent pas se lancer trop intensément dans le sport et une preuve supplémentaire – si besoin était – que l’activité physique présente de réels bénéfices pour la santé.

Des chercheurs américains (dont le travail a été publié dans le journal Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention) ont recruté en 1992 et 1993, plus de 73 000 femmes ménopausées. Chacune d’entre elles a par ailleurs rempli un questionnaire, tous les 2 ans, jusqu’en 2009. Ainsi, sur la période de suivi, 4 760 participantes ont développé un cancer du sein.

En examinant ce qu’ils nomment « l’activité physique récréative » (principalement la marche), ils ont observé que celles dont les balades quotidiennes duraient une heure avaient un risque moindre (- 14%) de développer un cancer du sein. Mieux, pour celles dont l’activité est considérée comme « vigoureuse » (course, tennis, natation…), le risque était réduit de 25% ! Nul besoin de courir un marathon donc pour obtenir de réels bénéfices.

Selon Alpa Patel, épidémiologiste à l’American Cancer Society (Atlanta), « les directives actuelles préconisent au moins deux heures et demie d’activité modérée par semaine. Des niveaux plus élevés pourraient présenter davantage de bénéfices dans la prévention du cancer du sein. »

Ecrit par : Vincent Roche – Edité par : Emmanuel Ducreuzet

Partager cet article