Contre le cancer du sein, la marche à suivre…

[14 octobre 2013 - 17h01] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h58]

Pour être en forme, l’OMS préconise 30 minutes d’activités quotidiennes. © Phovoir

Marcher tous les jours permettrait aux femmes ménopausées de réduire leur risque de développer un cancer du sein de … 14%. Une bonne nouvelle pour celles qui ne souhaitent pas se lancer trop intensément dans le sport et une preuve supplémentaire – si besoin était – que l’activité physique présente de réels bénéfices pour la santé.

Des chercheurs américains (dont le travail a été publié dans le journal Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention) ont recruté en 1992 et 1993, plus de 73 000 femmes ménopausées. Chacune d’entre elles a par ailleurs rempli un questionnaire, tous les 2 ans, jusqu’en 2009. Ainsi, sur la période de suivi, 4 760 participantes ont développé un cancer du sein.

En examinant ce qu’ils nomment « l’activité physique récréative » (principalement la marche), ils ont observé que celles dont les balades quotidiennes duraient une heure avaient un risque moindre (- 14%) de développer un cancer du sein. Mieux, pour celles dont l’activité est considérée comme « vigoureuse » (course, tennis, natation…), le risque était réduit de 25% ! Nul besoin de courir un marathon donc pour obtenir de réels bénéfices.

Selon Alpa Patel, épidémiologiste à l’American Cancer Society (Atlanta), « les directives actuelles préconisent au moins deux heures et demie d’activité modérée par semaine. Des niveaux plus élevés pourraient présenter davantage de bénéfices dans la prévention du cancer du sein. »

Ecrit par : Vincent Roche – Edité par : Emmanuel Ducreuzet

Partager cet article

SYNDICAT DE LA PRESSE INDÉPENDANTE D'INFORMATION EN LIGNE
Service de Presse en Ligne reconnu par la Commission paritaire des Publications et Agences de Presse (CPPAP) sous le n°0318 W 90885 (article 1er de la loi n° 86-187 du 1er août 1986 portant réforme du régime juridique de la presse)