Corticoïdes : une croissance en berne ?

[06 août 2014 - 12h25] [mis à jour le 06 août 2014 à 12h26]

Selon deux méta-analyses, les corticoïdes administrés par inhalateur aux enfants asthmatiques pourraient freiner la croissance des petits malades. Les auteurs ont constaté que cette dernière ralentissait la première année du traitement, bien que les effets soient réduits par l’utilisation de doses plus faibles.

Les corticoïdes en inhalation sont prescrits comme traitement de première intention pour les adultes et les enfants souffrant d’un asthme persistant. Ces médicaments sont reconnus comme étant les plus efficaces pour contrôler les symptômes de la maladie. Par ailleurs, ils réduisent à la fois le nombre de décès, la fréquence et l’intensité des crises. Résultats, ils permettent aux patients de retrouver une qualité de vie proche de la normale.

Cependant des médecins s’inquiètent de leur effet potentiel sur la croissance des enfants. Et selon une méta-analyse réalisée par une équipe brésilienne, ces doutes semblent légitimes. « Les données examinées permettent de penser que les enfants traités quotidiennement à l’aide de corticoïdes risquent de grandir d’environ 0,5 cm de moins au cours de la première année de traitement », explique le Pr Linjie Zhang, de l’Université fédérale du Rio Grande, au Brésil. « Cet effet est toutefois moins prononcé les années suivantes, n’est pas cumulatif et semble mineur comparé aux bienfaits connus de ces médicaments ».

Pour la seconde méta-analyse, la même équipe a constaté que le ralentissement de la croissance dépendait des doses administrées mais aussi des médicaments utilisés. « Les conclusions sur la supériorité d’un médicament par rapport à un autre devraient être confirmées par de nouveaux essais », affirme le Pr Zhang.

Partager cet article