Se maquiller avec des crayolas® ? Quelle drôle d’idée, direz-vous. Si elle paraît saugrenue en effet, cette tendance a été défendue par plusieurs bloggeuses en vue dans le monde de la beauté. Résultat, le fabricant de ces crayons pour enfant a dû réagir en rappelant que son produit n’était en aucun cas destiné à cet usage. Le Dr Isabelle Gallay, dermatologue à Dijon, nous rappelle les risques de détourner des produits non testés pour en faire des cosmétiques.

De nombreux tutoriels jalonnent les blogs beauté sur le net depuis plusieurs semaines. Dans ces courtes vidéos, des jeunes filles accros aux cosmétiques expliquent comment fabriquer soi-même son rouge à lèvre ou son eye-liner avec… des crayons pour enfants. Les fameux Crayolas®. Or la marque indique très clairement que « même si nos produits sont testés et conformes aux normes, il est fortement recommandé de ne pas les utiliser pour en faire du rouge à lèvres, de l’eyeliner ou tout autre produit de maquillage. Ils n’ont pas été créés, testés et approuvés pour cet usage. »

Allergie, photosensibilisation, acné…

Certes, s’agissant de produits destinés aux enfants, il n’y a en principe pas de molécule toxique. Mais « vous pouvez développer une allergie grave, voire une photosensibilisation », alerte le Dr Isabelle Gallay. Cette dernière peut se manifester sous forme d’un eczéma aggravé par l’exposition à la lumière. « Certains pigments la favorisent, comme le rouge par exemple », précise-t-elle.

Par ailleurs, « les produits contenus dans ces crayons étant très gras, vous pouvez aussi développer une acné », ajoute Isabelle Gallay. Enfin, l’utilisation de produits non destinés à la cosmétique induit aussi un risque infectieux. « Par définition, ils peuvent avoir été utilisés à autre chose, avoir traîné par terre et donc transporter des virus, des bactéries. » Résultat, vous pouvez développer par exemple un orgelet.

Tendances cosmétiques à risque

« Le détournement de produits non destinés à la cosmétique en produits de maquillage est totalement déconseillé », insiste le Dr Gallay. Mais il y a d’autres tendances à éviter. « La mode des cosmétiques fabriqués maison est dangereuse. » L’application de fruits, de légumes ou d’extraits de ces derniers peut en effet avoir des conséquences inattendues. « La réaction n’est pas la même chez tout le monde mais en cas d’allergie, les conséquences peuvent être sévères », insiste-t-elle. Ainsi, le citron et l’orange font partie des fruits à risque. Mieux vaut donc privilégier les cosmétiques testés comme tels. Et si vous souhaitez à tout prix les fabriquer vous-même, faites donc un test sur une petite zone de votre peau, hors du visage. Et attendez plusieurs heures pour voir si vous réagissez.

Partager cet article