Dengue et chikungunya s’installent en France

[28 avril 2015 - 09h53] [mis à jour le 28 avril 2015 à 09h54]

Dengue et chikungunya, voici deux maladies transmises par les moustiques qui désormais sévissent en France métropolitaine. En effet le moustique tigre est aujourd’hui présent dans le Sud de notre pays. Le dernier numéro du Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) est entièrement consacré à ces deux arboviroses. 

Le moustique Aedes albopictus ou moustique tigre, vecteur de la dengue et du chikungunya, est présent en France métropolitaine depuis 2004. « Il expose au risque de transmission autochtone de ces arboviroses du fait de l’introduction régulière des virus par des sujets infectés lors de séjours dans des zones où ils circulent », indiquent les rédacteurs du BEH.

Ainsi en 2014, en France métropolitaine, 489 cas de chikungunya et 201 cas de dengue ont fait l’objet d’une déclaration obligatoire. Dans leur majorité, il s’agissait de patients revenant de pays où ces deux virus sont endémiques. Par ailleurs, 4 cas autochtones de dengue ont été détectés en région Provence-Alpes-Côte-d’Azur et un foyer autochtone lui aussi, de 11 cas confirmés dans l’agglomération de Montpellier (Languedoc-Roussillon).

« Le nombre croissant d’échanges avec les pays de circulation des virus, les caractéristiques climatiques favorables (au moustique tigre) incitent à renforcer la sensibilisation des voyageurs se rendant ou revenant de zones de circulation, ainsi que celle des professionnels de santé », soulignent les rédacteurs du BEH.

Le moustique tigre pique surtout pendant la journée. Sa piqûre douloureuse peut donc transmettre la dengue mais aussi le chikungunya. Pour enrayer les épidémies, la solution réside principalement dans l’élimination des gîtes larvaires :

  • éliminez les endroits où l’eau peut stagner ;
  • changez l’eau des plantes ou remplacez l’eau des vases par du sable humide ;
  • vérifiez le bon écoulement des eaux de pluie ;
  • couvrez les réservoirs d’eau avec une voile moustiquaire.

Enfin, pour éviter d’être piqué, portez des vêtements amples et couvrants, dormez sous moustiquaire et aspergez-vous toute la journée de produits anti-moustiques adaptés. N’hésitez pas à consulter un professionnel de santé pour faire le bon choix.

Partager cet article