Dépistage du cancer du sein : impliquer les pharmaciens

[10 octobre 2013 - 16h47] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h58]
La sensibilisation au cancer du sein ne se limite pas au mois d’octobre. © Phovoir

Parce que 48% des femmes ne participent toujours pas au dépistage organisé du cancer du sein, la Ligue contre le Cancer multiplie les actions sur le terrain. Dans le cadre de la campagne Octobre rose, les pharmaciens seront – entre le 14 et le 26 octobre- plus que jamais mis à contribution.

Avec plus de 49 000 nouveaux cas par an et plus de 11 800 décès estimés en 2012 en France, le cancer du sein se positionne au premier rang des décès par cancer chez la femme. Depuis quelques années, si la participation au dépistage organisé ne faiblit pas, elle ne progresse pas pour autant et stagne à 52%.

Les pharmaciens, interlocuteur privilégié

En contact permanent avec la population, les pharmaciens apparaissent comme des relais d’information décisifs. C’est pourquoi, entre le 14 octobre et le 26 octobre, la Ligue contre le Cancer proposera à quelque 8 600 officines de participer à une nouvelle action d’information.

Ainsi, au travers d’une enquête, le pharmacien pourra-t-il interroger toutes les femmes de 50 à 74 ans sur leurs pratiques de dépistage. Selon les résultats, il remettra une fiche conseil l’invitant à en parler avec son médecin traitant ou son gynécologue.

Octobre rose, c’est aussi près de chez vous !

Rappelons enfin que durant tout le mois d’octobre, les 103 Comités départementaux de la Ligue contre le Cancer se mobilisent à travers différentes actions pour sensibiliser toutes les femmes, fédérer le plus grand nombre autour du dépistage organisé. Retrouvez ici toutes les manifestations en France.

Ecrit par : Vincent Roche – Edité par : Emmanuel Ducreuzet

Partager cet article