Sudoku, mots croisés ou fléchés… Les casse-têtes basés sur les chiffres et sur les lettres permettent de maintenir nos capacités cérébrales plus longtemps. Un message délivré par des chercheurs britanniques.

Jouer permet de rester jeune. Et cela vaut aussi pour le cerveau. En effet, les jeux de réflexion et les exercices mentaux – comme le sudoku ou les mots croisés – permettent de retarder le déclin cognitif. Cette bonne nouvelle nous vient de l’Université d’Exeter en Grande-Bretagne.

Pour en arriver à cette conclusion, ils se sont penchés sur l’étude PROTECT, la plus grande cohorte en ligne d’adultes de plus de 50 ans. Après avoir réalisé des tests cognitifs, ils ont observé que les passionnés de jeux de réflexion présentaient des fonctions cérébrales plus jeunes de 10 ans pour ce qui est des tests de raisonnement et de 8 ans pour ceux mesurant la mémoire à court terme.

« Les améliorations sont particulièrement évidentes dans la rapidité et la précision des performances », note le Dr Anne Corbett de l’Université d’Exeter. « Jouer à résoudre des énigmes ne réduit pas nécessairement le risque de démence plus tard dans la vie, mais cela aide notre cerveau à mieux fonctionner plus longtemps. »

Ce n’est pas la première fois qu’une équipe observe ce type de bienfaits. Des chercheurs de l’Université de Toronto rappelaient récemment que « comme n’importe quel muscle, le cerveau s’use plus vite si on ne l’utilise pas. »

Partager cet article