Des moustiques tueurs dans le Sud de la France ?

[23 juillet 2004 - 00h00] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h26]

Le virus du Nil occidental, qui a tué 264 Américains l’an dernier, menacerait-il aussi la France ? Plusieurs cas humains ont été enregistrés dans le Var l’été dernier. Et 23 nouvelles infections ont été enregistrées sur des animaux dans le Var.

D’après le réseau de surveillance de l’Agence française de Sécurité sanitaire des Aliments (AFSSA), le virus continue de circuler dans les populations animales. Mais fait nouveau, il déborde cette fois-ci de sa zone d’origine, la Camargue. Cette situation paraît d’autant plus préoccupante qu’elle n’avait pas été observée depuis plus de 40 ans en France. Or l’exemple américain montre à l’évidence que la maladie peut s’installer durablement dans des régions jusqu’alors indemnes.

Le virus responsable de cette infection a été isolé pour la première fois, en 1937, dans la région du Nil occidental de l’Ouganda. D’où son nom ! Mais il n’est pas resté en Afrique, puisque dès 1999 on le retrouve aux Etats-Unis et en 2001 en France. Si la majorité des patients infectés se plaint de symptômes analogues à ceux de la grippe et guérit en quelques jours, selon les CDC d’Atlanta 1% d’entre eux présentent des complications. Car l’infection peut dégénérer en des formes très graves de méningites, avec dans ces cas un risque de mortalité de 3% à 15%. L’an dernier, près de 10 000 Américains ont été infectés par le virus, et 264 en sont décédés !

Partager cet article