Pilote d’avion, conducteur de train, sapeur-pompier… Aujourd’hui encore, le diabète est considéré comme incompatible avec de nombreuses professions. Sans raison apparente pour la Fédération française des Diabétiques qui lance une pétition pour que les choses changent.

Certaines professions restent toujours interdites aux personnes atteintes de diabète. Ainsi, les métiers de pilote d’avion et d’hélicoptère, contrôleur aérien et contrôleur de train, militaire, policier, gendarme, douanier ou encore hôtesse de l’air et steward ne sont pas accessibles aux patients.

En fait, l’employeur doit faire face à 3 contraintes : les risques liés à l’hypoglycémie, les contraintes thérapeutiques liées aux horaires, l’aptitude physique. Mais selon la Fédération française des Diabétiques (FFD), « ces problématiques sont aujourd’hui levées grâce aux avancées thérapeutiques et techniques ainsi qu’aux évolutions du travail et des technologies. »

D’autant que d’autres pays ont d’ores et déjà permis aux personnes atteintes de diabète d’accéder à des professions interdites en France. Au Royaume-Uni par exemple, depuis 2012, « les pilotes qualifiés et les aiguilleurs du ciel atteints de diabète traités par insuline et d’autres médicaments peuvent effectuer toutes les tâches y compris les vols d’avions commerciaux. »

La Fédération lance donc une pétition pour demander au Gouvernement de réviser les textes réglementaires qu’elle considère comme « obsolètes ».

La pétition est accessible sur le site diabetemetiersinterdits.com.

Partager cet article