Sensibles à la chaleur, les lecteurs de glycémie, ces dispositifs utilisés pour l’auto-surveillance du diabète, le sont aussi au froid. L’Agence française de sécurité sanitaire des Produits de Santé (AFSSaPS) le rappelle dans une mise au point.

Car l’exposition prolongée -lors d’un transport par exemple- des bandelettes ou électrodes à des températures inférieures à 4°C, perturbe leur bon fonctionnement et peut fausser le résultat. Elles ne doivent pas non plus être exposées à de fortes variations thermiques, ni à une atmosphère trop humide.

Ces bandelettes ou électrodes, ainsi que les solutions de contrôle, doivent être conservées dans un endroit frais et sec  » dans la plage de température indiquée sur l’emballage et la notice d’utilisation  » précise l’AFSSaPS. Si vous voyagez en voiture, transportez-les dans leur emballage d’origine, que vous glisserez dans une pochette isotherme.

Mesurez aussi votre glycémie, dans un environnement protégé (intérieur d’habitation, habitacle de voiture). Et si possible lavez-vous les mains avec de l’eau bien chaude pour lutter contre la vasoconstriction des extrémités du corps, qui peut survenir par grand froid. Celle-ci rend en effet plus difficile l’obtention d’une goutte de sang.

L’AFSSaPS ajoute enfin qu’au moindre  » doute sur l’équilibre de votre diabète vous devez demander conseil à un professionnel de santé « . Dans un cabinet médical, une pharmacie ou un laboratoire d’analyse et de biologie médicale. Pour en savoir davantage, http://afssaps.sante.fr/htm/10/froid/froid1.htm

Partager cet article