Don de gamètes : la sélection des adultes sans enfant

[08 janvier 2016 - 12h36] [mis à jour le 08 janvier 2016 à 12h39]

Depuis le 15 octobre 2015, le don de gamètes (spermatozoïdes et ovocytes) est ouvert aux adultes sans enfants. Un acte altruiste destiné à satisfaire le projet parental de couples infertiles. Mais ce droit bénéficie-t-il à tous les Français ? Le point sur les critères de sélection publiés par le ministère de la Santé.

Ce vendredi 8 janvier, le ministère de la Santé a publié par arrêté les conditions de l’ouverture du don de d’ovocytes et de spermatozoïdes aux personnes sans enfant. Anonyme et gratuit, ce droit a été donné aux Français il y a à peine 3 mois pour pallier la pénurie de gamètes. « Les dons de spermatozoïdes et d’ovocytes sont encore insuffisants pour répondre aux besoins des 3 000 couples infertiles en attente dans notre pays », confirme le ministère par communiqué.

Quels critères remplir pour faire don de ses gamètes si vous n’êtes pas parent ?

  • Etre âgés de 18 à 37 ans pour les femmes, de 18 à 45 ans pour les hommes ;
  • Justifier d’un bon état de santé ;
  • Suivre un entretien psychologique avant tout prélèvement pour s’assurer de la stabilité du donneur, mais aussi du caractère altruiste de la démarche.

Autre point, s’il le souhaite un donneur sans enfant pourra bénéficier d’une partie de ses propres gamètes prélevés en cas d’infertilité. « Dans ce cas, la répartition entre le don et la conservation pour soi dépend du nombre d’ovocytes matures recueillis ». Tous ces critères seront prochainement publiés par décret au Journal Officiel.

Partager cet article