L'actualité sur...

رمضان: كيف نوازي بين الصوم والصحة

[07 septembre 2005 - 09h27]

ها هو رمضان يطلّ من جديد. وكما كلّ سنة، يحتفي مليار امرأة ورجل من خلاله بذكرى تجلّي القرآن… عبر الصوم. وهذا طقس أساس في الإسلام. ولكنّ الصوم لا يمرّ دوماً من دون مخاطر على الصحة. بخاصة إذا كان تاماً… تماماً كما خلال رمضان. من الفجر ولغاية مغيب الشمس وخلال 30 يوماً يلجأ المؤمنون إلى امتناع كليّ عن المعالجة الطبية والشرب والطعام.

الدكتور باتريك سيروغ، هو أخصائي تغذية في كلية الطب « كزافييه بيشا » في باريس. وكما يشرح لنا « خلال الصوم، نستهلك أولاً السكر الموجود في جسمنا أي السكر الموجود في الكبد، وبكميات قليلة في العضلات وبعد ذلك نستهلك الدهون سريعاً. ويتمّ استخدام الدهون كمصدر للطاقة وتذوب لحين أن نأكل من جديد ».

والنتيجة: نخسر وزناً. وهي نتيجة عملية تنظيف حقيقي للجسم. ولكن لا تقلقوا، فهي غير خطيرة. ولا تحدث على حساب الأنسجة الحيّة. فقط يحرق جسمنا المواد الزائدة وبخاصة الدهون والفضلات. ولكن يمكن ملاحظة بطءٍ في عمل الدماغ خلال رمضان.

3 دقائق من دون غلوكوز تقتل الخلايا العصبية

لأنّ الدماغ عضو كغيره فهو بحاجة أيضاً إلى عناصر معيّنة للعمل منها ما تؤمّنه التغذية بشكل ضروري. إنّ البروفسور (جان ماري بور) مدير البحوث في المعهد الفرنسي الوطني للصحة والبحوث الطبية وعضو في اكاديمية الطب. في كتابه الذي نشر في مطبوعات (أوديل جاكوب La nouvelle diététique du cerveau ) يذكر بأهمية التغذية في عمل الدماغ.

فبحسب رأيه،  » يشكل الخلل الغذائي العدو الأول للدماغ. وإنّ الغلوكوز هو المغذي الأول للدماغ وإذا بقينا لمدة 3 دقائق من دون غلوكوز تُقتل الخلايا العصبية بشكل نهائي! » هذا لبيان الخطر الذي يحدق برأسنا…

لكن اطمئنوا، فإنّ جسمنا منظم جيداً ولا يمكن حدوث نقص في الغلوكوز خلال صوم لمدة 10 ساعات كالصوم خلال رمضان. فهو يحتاج إلى فترة أكثر من ذلك. يخزّن جسمنا السكريات البطيئة للسماح للدماغ بأخذ ما يحتاج اليه.

في هذه الشروط، لا يملك جسمنا الوقت لخسارة الطاقة فعلياً. وعلى عكس الأفكار المتناقلة، فالصوم خلال رمضان ليس عبءاً كبيراً. ومن وجهة النظر الطبية، تأتي الأخطار على الصحة متدنية. الأمر الوحيد الذي يمكن ان يحدث، هو ان تشعروا بالتعب بعد بضع ساعات من الامتناع عن الطعام. أمر غير خطير إذاً.

على العكس تماماً! يمكن أن تكون فترة الصوم جيدة لجسمنا فهو يبدأ بحرق الدهون التي لا يملك الفرصة لحرقها أبداً. وهي دهون عميقة، ومخزون غير ضروري تربك جسمنا في الأوقات العادية.

اشربوا ماء بكميات كبيرة !

تلعب المياه دوراً أساسياً. ولا تنسوا، يجب الامتناع عن الصودا وعصير الفاكهة! فهي مليئة بالسكر وحدها المياه تساعد جسمنا على التخلّص من كافة أنواع الفضلات. فلا تحرموا نفسكم منها!

يجب الشرب بكميات كبيرة فيجب على جسمنا ان يمتلئ من جديد لاستعادة المياه التي فقدها خلال النهار اولاً. والشرب بكميات كبيرة يسمح بالتبوّل لإزالة الفضلات. ويجب ان تشربوا من ليترين ونصف الى 3 ليترات بدلاً من ليتر ونصف يومياً خلال الايام العادية.

من جهة الأكل، وحتى لو بدا ذلك متناقضاً، لا يجب أبداً تناول الطعام عندما نشعر بجوع كبير. لماذا؟ لأنّ الإحساس بالجوع لا ينتهي إلاّ بعد تناول الطعام.

والنتيجة، ستأكلون كثيراً مقارنة بحاجات جسمكم. بالفعل، تكمن القاعدة الكبرى بتناول الطعام بعد تخطي الإحساس بالجوع. والوسيلة الفضلى هي تناول سكريات سريعة الهضم. قطعة نشويات تفي بالغرض.

قطع الصوم: انتبهوا إلى المأكولات الغنيّة بالسعرات الحرارية

يحتاج دماغنا الى بعض المأكولات المعيّنة للعمل جيداً. السكريات بالطبع ولكن ليس ذلك فقط. فكروا بالبروتينات الحيوانية (البيض، والسمك واللحوم).  » تشارك هذه البروتينات بشكل خاص في صنع بعض وسطاء النقل بين الخلايا العصبية » كما يحدد البروفسور (جان ماري بور). « لأننا إذا لا نأكل البروتينات بشكل كافٍ لا ينظم الجوع والإحساس بالشبع من الدماغ ويمكن الإخلال بنوعية النوم مسببين بإحباط خفيف« .

هناك مأكولات أخرى ضرورية: كالدهون. فالدماغ هو أحد الأعضاء الأكثر دهنية في جسمنا، فهو يملك العديد من النسيج الدهني! وتساهم هذه الدهون بشكل مباشر في هيكلية الخلايا العصبية وحسن عملها. ويجب ان يؤمن قسماً منها التغذية لأنّ الجسم لا يصنعها.

هذه هي حالة الأوميغا 3 ويمكن إيجادها في زيوت اللفت والجوز مثلاً. وتساهم الفيتامينات والمواد الضرورية في حسن عمل الدماغ أيضاً. ومن هنا اهمية استهلاك 5 حبات من الفاكهة او الخضار يومياً.

ولكن انتبهوا عند قطع الصوم إلى المأكولات الغنيّة بالسعرات الحرارية كأطباق اللحوم، والصلصة والحلويات… فهي تؤلم المعدة الفارغة. يجب تناول الطعام بهدوء، بعقله وليس بإحساس الجائع!

وفي خلال رمضان، تشكّل المشاكل الهضمية كالانتفاخ والآلام الشُرسوفيّة مشاكل الصحة الصغيرة الأساسية التي يمكن ان تظهر.

لتجنّب هذه المشاكل، اتّبعوا الطريقة التالية: أصبروا أولاً وبعد ذلك تناولوا القليل من الطعام. إنتظروا من جديد لحين أن يتقلّص الإحساس بالجوع وعندها تناولوا الطعام بشكل طبيعي. بالنسبة إلى الجسم، يشكل الصوم دوماً تجربة ما. ولكنه لا يشكل خطراً على الصحة. وخلافاً لمعتقد قديم، لا يطيل مدّة الحياة…

مصدر: www.geocities.co / www.santemaghreb.com

Vous êtes journaliste ? Obtenez plus d'informations en vous abonnant sur notre site professionnel agence-destinationsante.com

© 1996-2017 Destination Santé SAS - Tous droits réservés. Aucune des informations contenues dans ce serveur ne peut être reproduite ou rediffusée sans le consentement écrit et préalable de Destination Santé. Tout contrevenant s'expose aux sanctions prévues par les articles L 122-4 et L 335-3 du Code de la Propriété intellectuelle: jusqu'à deux ans d'emprisonnement et 150 000 euros d'amende.

L'actualité sur...

Comment concilier jeûne et santé ?

[14 octobre 2004 - 00h00]

Pour plus d’un milliard de Musulmans à travers le monde, le Ramadan est un mois durant lequel ils commémorent la révélation du Coran. Cette période sacrée de l’année est synonyme de jeûne pour la majorité d’entre eux. Du lever au coucher du soleil, les croyants doivent se livrer à une abstinence totale. Cela signifie ne pas boire, ne pas manger mais aussi ne pas se traiter médicalement. Mais un jeûne –sawm en arabe- n’est jamais anodin. S’il est prolongé, il peut même avoir de sérieuses conséquences sur la santé.

Le Ramadan est le 9ème mois du calendrier lunaire islamique. Cette année il commence le 15 octobre. L’imam de la Mosquée de Paris, Rachid Ouzani, nous en résume l’esprit. « Ce pilier de l’islam est un rappel à la droiture, à la charité. Il faut donc profiter de cette adoration afin d’être toujours dans le bon chemin. Et pour cela il faut jeûner ». Mais que se passe-t-il quand on jeûne ? Comment notre corps réagit-il lorsqu’on arrête de s’alimenter ?

Le Dr Patrick Serog est un éminent nutritionniste français de la Faculté de Médecine Xavier Bichat, à Paris. Il nous explique qu’« au cours d’un jeûne, la personne commence par consommer le sucre présent dans son corps. Le sucre du foie, des muscles – mais en moindre quantité n.d.r.l. – et puis rapidement l’organisme passe aux graisses. Ces dernières vont être utilisées comme source d’énergie, et donc fondre jusqu’à ce que la personne s’alimente à nouveau ».

On distingue deux phases dans un jeûne : une phase d’adaptation, et une autre d’équilibre. La première dure à peu près 10 jours. C’est généralement celle qui est le plus susceptible de poser des problèmes. Normal, car notre organisme passe brusquement de son régime habituel à un régime de rigueur ! Mais franchi ce cap, notre corps s’habitue. D’une certaine manière il s’équilibre automatiquement.

Conséquence, une perte de poids inévitable. Elle découle du processus de nettoyage de l’organisme. Mais ne vous inquiétez pas, elle n’est pas dangereuse. En fait, elle ne se produit pas aux dépens des tissus vitaux. Seules les substances superflues sont brûlées par notre organisme. Notamment les graisses et les déchets. L’adaptation du corps s’effectue sur le tissu adipeux, autrement dit sur le tissu gras. Ce dernier constitue la réserve d’énergie de l’organisme. Il va donc s’adapter en fonction des besoins de la journée.

Le jeûne court ? Pas très éprouvant pour l’organisme

Le Ramadan est un jeûne court. Sur une journée, il ne dépasse jamais dix heures. Le premier repas est généralement pris entre 6 heures et 8 heures du matin. Le jeûne est ensuite rompu vers 18 heures (mais tout dépend de la position géographique du pays). Quant au dernier repas – le shor en arabe – il survient entre 2 heures et 5 heures du matin.

Dans ces conditions, l’organisme n’a pas le temps de manquer d’énergie. Et d’un point de vue médical, les risques pour la santé sont nombreux – fatigue, vertiges, somnolence… – mais sans gravité. Vous êtes bien portant ? Ne souffrez d’aucune maladie ? Alors tous ces désagréments disparaîtrons après avoir mangé. Rien de sérieux donc.

Mieux, la période de jeûne peut être bénéfique pour notre corps. Ce dernier va se mettre à brûler des graisses qu’il n’a jamais l’occasion d’éliminer. Des réserves inutiles qui encombrent l’organisme en temps normal.

A ce niveau l’eau joue un rôle essentiel. Sodas et autres jus de fruits sont à bannir ! Seule l’eau va aider notre corps à se débarrasser de toutes sortes de déchets. Ne vous en privez surtout pas !

Boire beaucoup. C’est donc le conseil par excellence pour éviter toute complication durant votre jeûne. La consommation d’eau doit impérativement passer d’un litre et demi par jour en temps habituel, à deux litres et demi voire trois litres.

Mangez tranquillement !

Côté nourriture, quelques conseils sont à retenir. Même si cela peut paraître paradoxal, il ne faut jamais manger lorsqu’on a trop faim. Pourquoi ? Parce que la sensation de faim ne s’épuise qu’après s’être nourri…

Résultat, vous allez trop manger par rapport aux besoins de votre organisme. La grande règle, s’alimenter après que la sensation de faim ait été surmontée. Le meilleur moyen d’y arriver est de manger un sucre d’assimilation rapide.

Une petite barre de céréales fera largement l’affaire. Vous n’aimez pas les céréales ? Pensez alors à un stimulant, comme une tasse de café par exemple. Essayez et vous verrez ! Un petit quart d’heure d’attente suffira pour réduire votre sensation de faim. Le but est de réussir à manger la tête reposée. Et donc d’éviter les troubles digestifs comme les ballonnements et les douleurs gastriques.

Pour cela, respectez la méthode suivante : commencez par patienter un petit peu, puis mangez légèrement. Attendez de nouveau pour que la sensation de faim ait baissé et ensuite, alimentez-vous normalement. Normalement ne signifie pas manger deux sandwichs comme on le ferait un soir « normal » par exemple.

Non, pour bien vivre son jeûne, il faut respecter des principes culinaires fondamentaux. Pour Patrick Sérog « il est important de commencer par manger des protéines en quantité suffisante, pour ensuite passer aux sucres lents. Vous les trouverez notamment dans les pâtes, le blé, les légumes secs. Et enfin, manger une petite quantité d’acides gras essentiels sous forme d’huile de colza, de soja ou de noix ».

Le Ramadan, compatible avec une vie professionnelle

Mais le jeûne peut avoir des effets différents de ceux déjà évoqués. Sur la vie professionnelle notamment. Durant le Ramadan, beaucoup se plaignent de maux de têtes et de troubles de la concentration. Même si le jeûne d’une journée est, d’après le Dr. Sérog « parfaitement conciliable avec un travail. Mais une étude marocaine montre que dans les pays où l’on pratique ce jeûne, la rentabilité du travailleur est diminuée d’environ 50 % ». Oui mais cette même étude révèle aussi que la majorité des Musulmans vivent convenablement leur jeûne…

Attention cependant : il n’est pas conseillé quand on jeûne, d’avoir une activité sportive prolongée. Un sport d’endurance impose à notre organisme un ravitaillement important en glucides… impossible lors d’un jeûne. Les risques d’une hypoglycémie ou d’un malaise sont alors sérieux.

Le Ramadan serait donc compatible avec une vie normale ? Pas vraiment. Ou plutôt tout dépend de la santé de chacun. En fait l’islam ne prescrit pas formellement le jeûne pour tout le monde.

L’imam Rachid Ouzani nous confirme que « dans le droit musulman, les personnes âgées, les enfants et les femmes enceintes ou qui allaitent ont une dispense. Car ils sont dans l’incapacité de jeûner ». Une souplesse qui repose sur des décisions médicales strictes. Les explications du Dr Sérog.

« La femme enceinte peut jeûner exceptionnellement pendant une journée. Mais cela est vivement déconseillé. Le fœtus est très sensible aux variations alimentaires. Et le manque de vitamines et de minéraux sont préjudiciables à son développement ».

D’un point de vue médical, le jeûne prolongé est formellement interdit aux malades. Il est dangereux car il aggrave un éventuel déséquilibre métabolique. Autrement dit tous les déchets que le corps fabrique. Ainsi, les maladies chroniques, cardio-vasculaires, rénales et hépatiques sont aggravées par le jeûne.

Le cas du diabète est particulier. C’est une pathologie difficile à équilibrer au quotidien. Toute l’année, le diabétique doit minutieusement doser son apport en glucides. Mais pendant le Ramadan, le traitement est mis de côté. Conséquences, les risques d’hypoglycémie durant la journée et d’hyperglycémie durant la nuit deviennent importants. Mais si vous décidez tout de même de jeûner voici quelques conseils

  • Tout au long de la journée, surveillez bien votre glycémie ;
  • Lors des repas, évitez les pâtisseries et les sucreries;
  • Si possible alimentez-vous trois fois par jour ;
  • Buvez de l’eau en évitant les boissons sucrées ;
  • Et enfin, suivez les prescriptions de votre médecin !

Pour l’organisme, le jeûne représente toujours une épreuve. Mais il n’est pas dangereux pour la santé. Et contrairement à une vieille croyance, il ne prolonge pas la durée de la vie, mais ne la raccourcit pas non plus. Le jeûne est juste une affaire de religion. De pratiquement toutes les religions. Ce n’est donc pas une affaire de santé.

Crédit photo- www.geocities.co / www.santemaghreb.com

Vous êtes journaliste ? Obtenez plus d'informations en vous abonnant sur notre site professionnel agence-destinationsante.com

© 1996-2017 Destination Santé SAS - Tous droits réservés. Aucune des informations contenues dans ce serveur ne peut être reproduite ou rediffusée sans le consentement écrit et préalable de Destination Santé. Tout contrevenant s'expose aux sanctions prévues par les articles L 122-4 et L 335-3 du Code de la Propriété intellectuelle: jusqu'à deux ans d'emprisonnement et 150 000 euros d'amende.

Nos precedentes depeches

Nos precedents dossiers

  • Parents, mode d'emploi

    A chaque âge, les besoins de votre enfant évolue. Ainsi que les mesures de sécurité que vous devez mettre en oeuvre. Comment faciliter l'acquisition de la lecture? Comment l'aider dans son orientation scolaire? Ou encore quelle liberté lui accorder dans les aires de jeux? Les questions sont nom......

    En savoir plus
  • La rentrée en pleine santé!

    Allergies, poux, choix du sport ou des chaussures... Les thématiques de rentrée sont nombreuses et variées. Et elles concernent souvent la santé de votre enfant. Pour vous guider en cette période chargée, notre dossier fait le tour de ces questions.......

    En savoir plus
  • Les vacances d'été, le repos en toute sécurité

    Au bord de la mer, à la montagne ou encore dans un pays lointain, vos vacances estivales vont sûrement rimer avec soleil, baignades et randonnées. Pour tous les types de congés, les recommandations en matière de prudence sont les mêmes. Protection solaire impérative, hydratation et surveillan......

    En savoir plus
  • Canicule: sous le signe de la chaleur

    Depuis quelques années, les épisodes de canicule se répètent au cours du printemps et de l'été. Des périodes de plusieurs jours durant lesquelles les températures frôlent les 40°C la journée et ne descendent pas en-dessous de 20°C la nuit. Une véritable épreuve pour le corps humain. C'......

    En savoir plus
  • Ramadan, le jeûne en toute sécurité

    Cette année, le ramadan a commencé le vendredi 26 mai. Cette tradition de la religion musulmane correspond au neuvième mois du calendrier hégirien. Pendant tout le mois, les musulmans ayant l'âge requis doivent s'abstenir de manger, boire, fumer et entretenir de relations sexuelles de l'aube......

    En savoir plus
  • La grossesse, 9 mois pour la vie

    Lorsqu'elle est désirée, la grossesse est un moment de bonheur. Mais son déroulement n'est pas forcément une sinécure. Diabète gestationnel, risque d'hypertension artérielle, toxicité de nombreux médicaments... Les femmes enceintes souffrent de nombreux maux  spécifiques et doivent être ......

    En savoir plus
  • Election présidentielle : 5 candidats passent l’oral « santé »

    Ce mardi 21 février, cinq candidats en lice pour la présidentielle 2017 ont présenté leur stratégie en matière de santé dans le cadre d’un grand oral organisé par la Mutualité française. De la généralisation du tiers payant à la lutte contre les déserts médicaux en passant par le d......

    En savoir plus
  • Tout savoir sur la sexualité

    Amour, désir, plaisir, sensualité... La sexualité peut souvent être (et c'est heureux!) une source d'épanouissement. Mais elle est également parfois associée à des troubles - de la libido notamment -, et à un mécontentement individuel et/ou du couple. Alors, notre dossier fait le tour de c......

    En savoir plus
  • Les résolutions santé pour 2017

    Une nouvelle année commence. L'équipe de Destination Santé vous la souhaite excellente. Mais surtout, en très bonne santé! Pour vous aider à conserver la forme physique et morale, voici quelques articles de conseils. A vous de les appliquer!......

    En savoir plus
  • Des fêtes de fin d'année réussies!

    Les cadeaux du Père-Noël, la bûche au chocolat et les réveillons en famille ou entre amis. Les fêtes de fin d'année sont synonymes de bonheur, de plaisir et de convivialité. Toutefois, elles induisent quelques risques, souvent bénins mais parfois plus graves. Alors, comment s'amuser sans exa......

    En savoir plus
  • Le don d'organes pour sauver des vies

    En 10 ans, le nombre de patients en besoin d’une greffe a doublé en France. Aujourd’hui, 21 464 d'entre eux restent en attente. Pour sauver des vies, il est possible de faire don d'un ou plusieurs organes. Seuls les reins et les lobes pulmonaires et hépatiques peuvent l'être de son vivant. ......

    En savoir plus
  • L'automne, une saison pour se préparer à l'hiver

    L'automne est la belle saison pour les châtaignes, les champignons et les couleurs. Mais aussi pour les acariens - et donc les allergies - ainsi que les microbes qui profitent de la baisse (modérée cette année) des températures. De plus, l'automne est aussi le moment de réviser vos installatio......

    En savoir plus
  • Contre le cancer, recherche et prévention

    Du sein, de la prostate, de la peau ou encore du pancréas. Le cancer affecte tous les organes et peut encore aujourd'hui être mortel. Malgré les avancées médicales, la maladie continue de faire des ravages. La recherche est, avec la prévention, un des piliers de la lutte contre tous les cancer......

    En savoir plus
  • La rentrée, du bon pied

    Comme chaque année, septembre rime avec rentrée scolaire. Quel que soit son âge, cette période peut être difficile et stressante. Pour que, matériellement et psychologiquement, votre petit débute cette année dans les meilleures conditions, suivez nos conseils pratiques. En matière d'équipe......

    En savoir plus
  • Sous le soleil exactement

    L'été pointe enfin le bout de son nez avec les rayons du soleil et des températures en hausse. Comment profiter de la belle saison et des congés sans mettre votre santé en danger? Découvrez tous nos conseils dans ce dossier aux couleurs de l'été! Protection solaire, équipement, cosmétique,......

    En savoir plus
  • Prématurité : prendre soin des bébés fragiles

    Toute naissance survenant avant 37 semaines d’aménorrhée, soit 35 semaines de grossesse est considérée comme prématurée. L'enfant n'est pas toujours prêt à venir au monde et nécessite un soutien physique et aussi psychologique pour survivre. Souvent spontanée, elle peut aussi être indui......

    En savoir plus
  • Une nouvelle saison d'allergies...

    Comme chaque année, à l'arrivée du printemps, et parfois un peu plus tôt, pollens et graminées reviennent. Avec eux, les allergies respiratoires et de contact réapparaissent. Ceux qui en souffrent savent qu'il est difficile de vivre avec ce handicap. Des solutions existent, parmi lesquelles la......

    En savoir plus
  • Pour les sports d'hiver, préparation physique et conseils pratiques

    Vous avez prévu quelques jours à la montagne ? Quelle excellente idée! D'autant que la neige a enfin décidé de tomber sur les sommets. Pour réduire le risque d'accident et de blessure, pensez à vous préparer physiquement avant de dévaler les premières pistes. Même si vous êtes bon skieur......

    En savoir plus
  • Des fêtes de fin d'année pour petits et grands!

    Chaque année, le mois de décembre est synonyme de fêtes. Noël traditionnellement passé en famille, le réveillon du Nouvel An souvent célébré entre amis. La fête commence parfois dès le début du dernier mois de l'année pour les petits qui ouvrent chaque jour une case de leur calendrier d......

    En savoir plus
  • Canicule: comment supporter les grandes chaleurs

    Avec des températures dépassant parfois 35°C, les épisodes de chaleur voire de canicule induisent des risques pour la santé. Coup de chaleur, insolation, déshydratation... Afin d'éviter de subir ces désagrément qui peuvent être graves, voire fatals pour les plus fragiles, respectez quelque......

    En savoir plus
  • Ebola, une épidémie "incontrôlable"?

    Une flambée de fièvre hémorragique Ebola est apparue en mars 2014 en Guinée-Conakry. Depuis, ce virus n'a cessé de s'étendre pour faire de nouvelles victimes dans les pays limitrophe, le Libéria et la Sierra Leone. Retrouvez ci-dessous nos articles relatifs à cette épidémie. ......

    En savoir plus