Médecins Sans Frontières (MSF) confirme qu’une volontaire française de son équipe au Libéria a été contaminée par le virus Ebola. Selon les protocoles stricts d’évacuation médicale, la patiente doit être transférée vers un centre de traitement spécialisé en France.

La volontaire française de MSF, qui fait partie de l’équipe déployée à Monrovia, a été placée en isolement le mardi 16 septembre, et ce dès l’apparition des premiers symptômes. Les tests de laboratoire effectués le même jour ont confirmé une infection au virus Ebola.

Pas de risque zéro…

« MSF applique des protocoles de protection extrêmement stricts à destination de son personnel, avant, pendant et au retour d’une mission dans un pays touché par l’épidémie d’Ebola », précise Brice de la Vingne, directeur des opérations de MSF. « Ceci permet de réduire de façon drastique le risque d’infection. Cependant, ce risque fait partie de ce type d’interventions, et nos équipes ne sont pas complètement épargnées. »

Dans le respect de la confidentialité des informations médicales, et afin de préserver l’intimité de sa volontaire et de son entourage, MSF ne souhaite pas fournir d’informations supplémentaires à ce sujet pour l’instant.

Partager cet article