Electrosensibles : des symptômes venus de nulle part ?

[27 mars 2018 - 11h27] [mis à jour le 27 mars 2018 à 11h29]

A ce jour, l’impact des ondes électromagnétiques sur la santé humaine n’est pas prouvé, rappelle l’Anses. Pour autant, les souffrances rapportées par les personnes électrosensibles semblent bien réelles.

Aujourd’hui, « aucune preuve expérimentale solide n’établit un lien de causalité entre l’exposition aux champs électromagnétiques et les symptômes décrits par les personnes se déclarant électrohypersensibles (EHS) », rapporte l’Anses dans son expertise publiée ce 27 mars. Ainsi, « les maux de tête, les troubles du sommeil, de l’attention et de la mémoire ainsi que l’isolement social (…) correspondent à une réalité vécue ».

Poursuivre les études dans la vie réelle

L’Agence « recommande donc une prise en charge adaptée des personnes concernées ainsi que la poursuite des travaux de recherche, notamment en mettant en place des études dont les conditions expérimentales prennent en compte les conditions de vie des personnes concernées ».

Pour coller au plus près de la réalité, l’Anses recommande de renforcer les « interactions entre scientifiques et associations de personnes se déclarant EHS ».

*Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation

Partager cet article