En hiver aussi, se protéger du soleil et surveiller sa peau

[25 février 2013 - 10h09] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h55]

Plus de 2 millions de nouveaux cas de cancer de la peau sont enregistrés chaque année dans le monde.

Chaque année en France, plus de 8 000 nouveaux cas de mélanome sont recensés. Comme le souligne l’Institut national du Cancer, « parmi l’ensemble des cancers, celui-ci a la plus forte augmentation d’incidence », ces dernières années ». Le meilleur moyen de se prémunir du mélanome reste… de se protéger du soleil ! Y compris en hiver, à la montagne par exemple ou en présence d’un voile nuageux.

Les rayons du soleil sont les plus intenses entre midi et 16 heures. Protégez-vous toujours la tête avec un chapeau à large bord et portez des lunettes de soleil enveloppantes, dotées d’un marquage CE. Ces conseils bien sûr, sont valables pour toute la famille.

Concernant les crèmes solaires, dites-vous bien une fois pour toutes qu’il n’existe pas d’écran total ni de protection totale. Pour choisir le bon produit, parlez-en à votre pharmacien. La prudence est toujours de mise, même lorsque le soleil ne « tape » pas. Un voile nuageux, même s’il vous cache le soleil, laisse passer 95% des ultraviolets. Or ce sont eux qui sont nocifs pour l’épiderme…

Montrez enfin régulièrement votre peau à un dermatologue. D’autant plus si vous avez constaté qu’un grain de beauté est récemment apparu ou que son aspect s’est modifié. Appliquez la règle ABCDE, développée par les dermatologues, pour le grand public précisément. Chaque lettre correspond à un adjectif qui permet de qualifier les grains de beauté :

A pour Asymétrie : il s’agit d’un grain de beauté de forme ni ronde, ni ovale ;

B pour Bords irréguliers : ses bords sont découpés, il présente des irrégularités ;

C pour Couleur non homogène : il possède plusieurs couleurs mélangées ;

D pour Diamètre : sa taille augmente ;

E pour Evolution : il change d’aspect, avec le temps.

Si vous observez un grain de beauté qui présente une, ou plusieurs de ces caractéristiques, consultez votre médecin.

Ecrit par : David Picot – Edité par : Emmanuel Ducreuzet

Partager cet article