Tous les matins depuis la rentrée, votre enfant pleure sur le trajet de l’école ? Peut-être a-t-il du mal à s’adapter aux rythmes et à l’organisation de la maternelle. Des pistes pour l’aider à surmonter ses appréhensions et à se sentir à l’aise dans ce nouvel environnement.

Certains enfants affichent clairement la couleur. S’ils ne veulent pas aller à l’école, c’est à cause de « la maîtresse qui est trop vilaine », « des copains qui sont trop méchants », « de la cantine qui est trop beurk ». D’autres ont plus de mal à exprimer ce qui leur pose problème. Bien souvent d’ailleurs, ils ne le savent pas trop eux-mêmes. Dans tous les cas, il est essentiel qu’ils se sentent entendus.

Si votre enfant se plaint d’avoir mal au ventre ou à la tête uniquement le matin en semaine, ne banalisez pas ses douleurs psychosomatiques ni ses plaintes. Dites-lui « je comprends que ce soit difficile pour toi, on va essayer de trouver des solutions ensemble. »

Rencontrez son enseignant

Première étape : prenez rendez-vous avec sa maîtresse ou son maître. Allez-y sans a priori, dans l’idéal, accompagnés de votre enfant. Le simple fait d’entendre son instituteur parler de lui avec bienveillance en votre présence peut permettre à votre petit écolier de le voir d’un autre œil.

Les observations de ce dernier peuvent aussi vous aider à identifier l’origine du malaise. Peut-être a-t-il remarqué qu’il avait du mal à se lier aux autres enfants ? Qu’il était fatigué ? Peut-être vit-il mal le manque d’intimité aux toilettes, la sieste imposée… Voyez alors ensemble ce qu’il est possible de mettre en place sans perturber le fonctionnement de la classe.

Le plus important ? Ne critiquez jamais l’école et son équipe devant votre enfant. Parlez-lui de votre propre expérience d’écoliers, avec ses bons et ses mauvais côtés. Vous l’aiderez à réaliser que s’il y a des activités ou des personnes qu’il n’aime pas, il y en a aussi d’autres très chouettes.

A lire avec votre enfant : Ma maîtresse est un dragon – 30 histoires pour aimer l’école (Editions Zethel) ; L’école maternelle, collection Mes p’tits docs (Editions Milan) ; L’école de Léon (Albin Michel Jeunesse) ; Moi l’école, j’irai pas ! (Fleurus).

Partager cet article

Aller à la barre d’outils