Une étude confirme les bénéfices considérables du traitement chirurgical de certaines épilepsies. Trente ans après l’intervention – qui consiste en l’ablation d’une partie du lobe temporal – la moitié des patients ne souffre plus d’aucune crise.

William H. Theodore, de Bethesda aux Etats-Unis, est fier de son travail. Car c’est la première fois que l’efficacité de la chirurgie chez les patients épileptiques est évaluée sur une aussi longue période. Rappelons d’ailleurs que ce type d’intervention s’adresse uniquement aux patients résistants aux traitements classiques. Des malades généralement victimes de crises à répétition.

L’auteur s’est intéressé à 48 épileptiques, qui tous avaient subi en 1975 une intervention chirurgicale. Un an, cinq ans, dix ans puis trente ans après l’opération, ces patients ainsi que leurs familles ont noté les épisodes de crises. Trente ans plus tard donc, 14 patients ne faisaient plus de crise du tout, et cela sans devoir prendre aucun traitement. D’autres, au nombre de 10, continuaient de suivre une thérapie. Mais eux non plus n’étaient plus sujets à de nouvelles crises !

Partager cet article