Est-il dangereux de sortir de l’hôpital pendant les fêtes de Noël ?

[17 décembre 2018 - 16h50] [mis à jour le 17 décembre 2018 à 17h02]

Si les fêtes de fin d’année sont naturellement associées à la joie, elles sont aussi parfois synonymes d’urgences médicales. Des chercheurs canadiens ont souhaité évaluer le risque de décès prématuré pour les patients renvoyés chez eux pendant cette période festive. Le constat se révèle inquiétant.

Aller aux urgences pendant les fêtes ? Vous ne serez sans doute pas seul. L’afflux de patients associé à une baisse des effectifs en raison des congés est bien connu. Mais pour les patients hospitalisés, quel impact a cette période de l’année ? S’exposent-ils à un risque augmenté s’ils sont renvoyés chez eux pour Noël ?

Risque de décès accru de 16%

Une équipe canadienne a comparé les conséquences des sorties d’hôpital en décembre avec celles de novembre et de janvier. Notamment en termes de risque de décès prématuré. Entre 2002 et 2016, ils ont ainsi étudié le cas de 217 305 adultes dans les hôpitaux de l’Ontario relâchés en décembre. Ils les ont comparés à 453 641 patients renvoyés chez eux en dehors de la période de fêtes.

Résultat, les patients rentrés chez eux pour Noël présentent un risque plus élevé de décès ou de réadmission à l’hôpital 7 jours, 14 jours et 30 jours après leur sortie initiale. C’est à 7 jours que la hausse du risque est la plus marquée de 16%.

Les raisons ? « Plusieurs facteurs peuvent expliquer ce phénomène, comme l’accès limité aux soins pendant cette période, la difficulté à obtenir des rendez-vous médicaux et la réduction des effectifs hospitalier », suggèrent les auteurs. Sans oublier que les fêtes impliquent souvent « une consommation excessive d’alcool, des repas copieux et une augmentation du stress émotionnel associé à un manque de sommeil. Ces conditions pouvant donc déstabiliser un état de santé déjà altéré ».

Par conséquent, les auteurs suggèrent aux médecins de rester particulièrement « attentifs au planning de sortie des patients et à la coordination du suivi de soins à domicile pendant la période de fêtes ».

Partager cet article