Parents, ne négligez pas la sortie au parc après l’école. Selon des chercheurs espagnols, les enfants qui ont été régulièrement exposés à des espaces naturels présentent une meilleure santé mentale à l’âge adulte.

Les bienfaits des espaces naturels, qu’ils soient verts (parcs, jardins, forêt…) ou bleus (étangs, ruisseaux, plages…) n’en finissent pas de démontrer leurs bienfaits. On sait par exemple, qu’ils sont bénéfiques en termes de relaxation psychologique et de réduction du stress, d’augmentation de l’activité physique et de réduction potentielle de l’exposition à la pollution de l’air, au bruit et à la chaleur excessive.

Des vertus qui valent pour les adultes, mais aussi pour les enfants. Selon des chercheurs du Barcelona Institute for Global Health (Espagne), sortir régulièrement au parc permet un meilleur développement cognitif et une meilleure santé mentale et physique. Démonstration à l’appui.

Moins de stress…

Ils ont ainsi recruté 3 600 adultes vivants en Espagne, en Lituanie, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni. Tous ont été interrogés sur leur fréquentation des espaces naturels (que ce soit pour jouer ou pour flâner). La santé mentale des participants en termes de nervosité et de dépression au cours des quatre dernières semaines, ainsi que leur vitalité ont été évalués au moyen d’un test psychologique.

Résultat : les personnes les moins exposées à la nature durant leur enfance avaient des scores plus faibles aux tests de santé mentale.

D’après les auteurs, « à l’heure actuelle, 73% de la population européenne vit dans des zones urbaines où l’accès aux espaces verts est limité, et ce nombre devrait dépasser 80% d’ici 2050. » Naturellement, ils appellent « les décideurs politiques à améliorer la disponibilité d’espaces naturels ».

Partager cet article