Les femmes vivent plus longtemps, mais pas en bonne santé

[11 juillet 2017 - 11h33] [mis à jour le 11 juillet 2017 à 11h35]

L’espérance de vie n’a cessé de s’allonger ces dernières années. Les femmes ayant toujours un avantage de quelques années sur les hommes. Toutefois, les dernières données épidémiologiques françaises révèlent un tournant. Certes, elles vivent un peu plus longtemps… mais pas nécessairement en bonne santé.

« L’important allongement de l’espérance de vie que nous observons depuis plusieurs décennies va de pair avec une part de plus en plus importante d’incapacité », soulignent les rédacteurs du Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH). Cette observation se révèle d’autant plus valable pour les femmes. Lesquelles subiraient ainsi une nouvelle forme d’inégalité des genres.

Inégale autonomie

Ainsi, « alors qu’en 2015 les femmes pouvaient espérer vivre 6 ans de plus que les hommes », les données du BEH nous confirment que « ces années supplémentaires sont des années d’incapacité ». En clair, si les femmes vivent plus longtemps que les hommes, ce n’est pas forcément en bonne santé et autonomes…

Ainsi « depuis 2004, l’espérance de vie sans incapacité a augmenté de 1,1 ans pour les hommes, passant de 61,5 ans en 2004 à 62,6 ans en 2015, et quasiment stagné pour les femmes, passant de 64,2 ans en 2004 à 64,4 ans en 2015 ».

Partager cet article