Goutte: les femmes aussi

[20 juin 1997 - 20h15]

On pense généralement que la crise de goutte est réservée aux hommes d’un certain âge et « bons vivants ». Cette poussée inflammatoire aiguë et très douloureuse qui se manifeste au niveau d’un orteil ou d’une main n’est en fait que la partie visible d’une maladie plus générale.

Les cristaux d’acide urique qui sont à l’origine de l’accès de goutte peuvent en effet se déposer ailleurs que dans les articulations. Et en particulier dans les reins, où ils sont à l’origine de calculs. Il semblerait que la femme, surtout après la ménopause, y devienne plus exposée. On sait notamment que certains régimes amaigrissants trop rapides peuvent déclencher une vraie crise.

On dispose de médicaments pour faire baisser le taux d’acide urique dans le sang. Mais il faut aussi limiter la consommation de certains aliments: les abats et la charcuterie (le cartilage est très riche en acide urique), les gelées animales, certains poissons (saumon, anchois, sardines), le gibier mais aussi certains légumes comme les asperges ou les tomates… Votre médecin pourra vous donner plus de précisions.

Partager cet article