Un gouvernement qui n’a pas la santé…

[02 avril 2014 - 12h24] [mis à jour le 02 avril 2014 à 12h26]

Avec seize ministres (plus un Premier ministre) dont 8 femmes, le second gouvernement du quinquennat de François Hollande tient (presque) l’engagement de ne pas comporter plus de 15 maroquins. Il a également, soigneusement évité le piège d’une publication le jour du 1er avril.  En revanche, il réserve une surprise de taille puisqu’un portefeuille majeur en est absent : celui de la santé…

Le fait n’est pas sans précédent. Déjà le 20 mars 1986 Jacques Chirac, inaugurant une cohabitation avec François Mitterrand, l’avait « oubliée ».  Omission réparée dès le 25 mars avec la nomination de Michèle Barzach, ministre déléguée auprès du ministre des Affaires sociales et de l’Emploi, chargée de la Santé et de la Famille.

Est-ce à dire que là encore, un secrétaire d’Etat ou un ministre délégué viendra dans quelques jours ?  C’est bien possible… mais pas nécessairement de bon augure.  Car, plan d’économies oblige, il est notoire que la santé  figure en bonne place dans la liste des secteurs où des coupes claires seront proposées.  La santé des Français ne vaut-elle pas un ministre de plein exercice ?

Partager cet article