Plusieurs foyers de grippe aviaire hautement pathogène ont été découverts ces derniers jours en France. C’est pourquoi le ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt a décidé de relever le niveau de risque sur l’ensemble du territoire.

Des cas de grippe aviaire H5N8 ont été observés dans des élevages du Sud-Ouest et dans la faune sauvage (Pas-de-Calais et la Haute-Savoie). Le choix de passer à un niveau de risque « élevé » a été motivé par l’évolution rapide de la situation sanitaire en France et dans plusieurs pays d’Europe, ainsi que par la dynamique de propagation du virus.

Le risque « élevé » entraîne la mise en place de mesures de protection renforcées sur l’ensemble du territoire national :

  • l’obligation de confinement ou de pose de filets permettant d’empêcher tout contact avec les oiseaux sauvages pour tous les élevages commerciaux de volailles et toutes les basses-cours ;
  • l’interdiction de tout rassemblement de volailles vivantes, et en particulier des marchés de volailles vivantes ;
  • l’interdiction de lâchers de gibiers à plume sur tout le territoire national. Les lâchers de faisans et de perdrix peuvent être, eux, autorisés sous certaines conditions, tout comme l’utilisation des appelants.

Enfin, le ministère rappelle qu’en parallèle de ces dispositions, des mesures de biosécurité strictes doivent être respectées dans toutes les exploitations de volailles. Mais également par toutes les personnes susceptibles de rentrer dans les élevages de volailles du territoire national.

Partager cet article