Débutée en décembre 2016, l’épidémie de grippe est terminée depuis le 1er mars. L’heure est donc au bilan, dressé par Santé publique France. Résultat, à elle seule, l’épidémie de grippe a provoqué 14 358 décès cette saison. Principales victimes, les personnes âgées.

Toutes causes confondues, un excès de mortalité de 21 200 décès a été enregistré en France depuis décembre 2016, date d’entrée dans l’épidémie grippale. Et 14 358 patients ont perdu la vie des suites de cette infection. Des données publiées par Santé publique France. Les seniors sont les plus impactés. Précisément, 91% des décès (13 136 victimes) attribués à cette épidémie sont répertoriées chez les plus de 75 ans.

Quelle efficacité pour le vaccin ?

Les plus forts taux d’hospitalisations concernent majoritairement la génération des plus de 65 ans. Comparé à l’épidémie de 2014-2015, le taux d’admission à l’hôpital a doublé chez les 65-74 ans. Et triplé chez les plus de 75 ans. Parmi les cas admis en réanimation, 67% des patients avaient plus de 65 ans.

Autre donnée, la couverture vaccinale estimée au 31 décembre 2016 à 46% était jugée « insuffisante » par Santé publique France. Et « comme souvent observé » pour la souche virale A(H3N2), le vaccin administré cette saison présente « une faible efficacité ».

Partager cet article