Une équipe canadienne confirme le risque représenté par la grippe saisonnière, qui multiplie par six le celui de crise cardiaque chez certains patients. Notamment les plus de 65 ans. Et les auteurs d’insister sur l’importance de la vaccination.

Le Dr Jeffrey Kwong et ses équipes de l’Institute for Clinical Evaluative Sciences (ICES) et de Santé publique Ontario ont passé au crible 20 000 cas de grippe saisonnière, survenus entre 2009 et 2014, dans l’Ontario. Parmi cette population, ils ont identifié 332 patients hospitalisés pour une crise cardiaque dans l’année qui a suivi le diagnostic de grippe.

Au terme de leur étude, les auteurs montrent que cette affection augmente le risque de crise cardiaque. Particulièrement durant les six jours qui suivent le diagnostic, avec une multiplication par six ! Les patients les plus exposés sont les plus de 65 ans, ayant présenté une infection de type B et qui n’ont pas d’antécédents de crise cardiaque.

Mesures préventives

« Nos résultats renforcent l’importance de la vaccination antigrippale et des mesures préventives comme le lavage régulier des mains », souligne Jeffrey Kwong. En France, le Pr Bruno Lina, Directeur du centre national de référence de Lyon contre la grippe (CHU de Lyon) n’est pas surpris : « Ce n’est pas le premier travail à montrer cette relation », souligne-t-il. « C’est la raison pour laquelle les cardiaques font partie des groupes à risque identifiés ». Et qu’ils reçoivent par la CNAMTS, un bon de prise en charge pour la vaccination.

Partager cet article