Grossesse et risques veineux

[20 juin 1997 - 09h06]

Le système veineux est souvent mis à rude épreuve durant la grossesse: insuffisance veineuse chronique, hémorroïdes et même thrombophlébite. Durant les trois premiers mois, les bouleversements hormonaux modifient le calibre et la perméabilité des veines. Ensuite, la masse sanguine s’accroît et l’utérus occupe de plus en plus de place dans le ventre et gêne le retour veineux. Tout ceci accentue le développement des varices, diffuses et douloureuses. Les crises hémorroïdaires quelques heures après l’accouchement ne sont pas rares. Et la phlébite (un cas pour 1.000 grossesses) demeure la première cause de mortalité de la femme enceinte.

Bien que ceci se manifeste rarement lors de la première grossesse, la survenue de tout trouble veineux doit être rapidement signalé au médecin. Un traitement veinotonique ou une contention adaptée préservera le présent et l’avenir de vos veines. Durant la grossesse, la survenue de tout trouble veineux doit être rapidement signalé au médecin.

Partager cet article