On le sait, fumer en cours de grossesse nuit à la santé de la future maman et à celle du bébé. Mais une faible consommation est-elle aussi délétère ? La réponse est « Oui ». Selon des chercheurs français, moins de 5 cigarettes par jour réduisent déjà significativement le poids de l’enfant à la naissance.

Selon un travail mené au sein de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, « une consommation de moins de 5 cigarettes quotidiennes au cours de la grossesse réduit déjà significativement le poids de naissance du bébé par rapport à l’abstinence tabagique ».

Pour parvenir à cette conclusion, les scientifiques ont recruté 371 femmes enceintes et ont étudié leur statut tabagique. Ils ont ainsi constaté que le poids du nouveau-né à la naissance était en moyenne de :

  • 3,417 kg si la mère avait totalement arrêté de fumer ;
  • 3,081 kg si elle avait fumé moins de 5 cigarettes par jour ;
  • 3,043 kg si la mère avait consommé entre 5 à 9 cigarettes par jour ;
  • 2,831 kg si la mère en avait fumé 10 par jour ou plus.

Vous l’aurez remarqué, la perte moyenne de poids à la naissance est donc réelle entre celles qui avaient totalement arrêté avant la grossesse et celles qui ont continué à fumer. Ainsi les scientifique concluent – sans trop de surprises – que « l’arrêt complet du tabac en début de grossesse ou de préférence avant la conception est à privilégier. »

Partager cet article