Hémorragie méningée: incidence en hausse pendant la grossesse ?

[26 janvier 2018 - 11h34] [mis à jour le 26 janvier 2018 à 11h38]

L’hémorragie méningée est un épanchement de sang dans le liquide cérébro-spinal à la base du cerveau. Cette affection grave est due à la rupture d’un anévrisme sans traumatisme. Une équipe américaine s’est penchée sur les femmes enceintes, chez qui le nombre de cas semble être en augmentation.

Une équipe de l’Université de l’Iowa (Iowa City) a étudié le cas de 3 978 femmes enceintes âgées de 15 à 49 ans, entre 2002 et 2014. Au total, une augmentation de l’incidence des hémorragies méningées a été constatée, passant de 4% à 6%. Cette proportion étant encore plus élevée chez les Africaines-américaines (8%) et chez les Hispaniques (7%).

Les jeunes plus exposées

Autre constat, l’âge semble avoir un impact sur cette pathologie. Et ce, inversement à tous les autres risques encourus par les femmes enceintes, comme les fausses couches, le diabète gestationnel… Ainsi, tandis que « le pourcentage de femmes âgées de 20 à 29 ans souffrant d’hémorragie méningée s’élève à 20%, il plafonne à 1% chez les plus de 40 ans ».

Point positif, les femmes enceintes ont un pronostic meilleur à celui des autres femmes en cas d’hémorragie méningée. En effet, « 8% d’entre elles décèdent des suites de cet accident vasculaire, contre 17% chez les autres ».

Partager cet article