Hydratation : variez les plaisirs

[05 août 2013 - 14h40] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h57]

L’été, avec des températures qui peuvent atteindre des sommets, il est important de bien boire ! De l’eau, bien sûr, mais également d’autres boissons. Qu’elles soient chaudes, froides, lactées, toutes participent aux apports hydriques quotidiens.

L’exposition à de fortes chaleurs agresse notre organisme. Certes ce dernier dispose d’un système de thermorégulation très perfectionné, commandé depuis l’hypothalamus. Les mécanismes de refroidissements naturels reposent en quelque sorte sur l’évaporation cutanée et la transpiration. Mais lorsqu’ils saturent et que notre corps ne parvient plus à se refroidir, c’est le coup de chaleur. La température corporelle peut alors augmenter rapidement, d’autant plus chez le nourrisson et la personne âgée.

L’état de déshydratation se traduit par de nombreux symptômes : une bouche sèche, une sensation de soif, des maux de tête et une fatigue importante constituent les signes d’alerte. Au même titre qu’une constipation, une diarrhée ou des vomissements. La couleur des urines est aussi un indicateur important. Plus celles-ci sont foncées, plus votre organisme a besoin d’être hydraté. Bien souvent ces symptômes sont accompagnés de palpitations – liées à l’augmentation du rythme cardiaque – et à une augmentation de la température corporelle.

En période estivale, le ministère de la Santé recommande de boire au minimum l’équivalent de 8 verres par jour. « L’idéal étant une consommation quotidienne de 13 à 14 verres en moyenne, à adapter selon son poids ». Le cas échéant, interrogez votre médecin ou votre pharmacien sur la quantité adéquate. Il est également recommandé de boire régulièrement et sans attendre d’avoir soif, au moins un litre et demi à deux litres par jour, sauf en cas de contre-indication médicale.

De l’eau mais pas seulement

Les autorités sanitaires recommandent de consommer en priorité de l’eau. Mais diversifier ses boissons est important pour le plaisir et pour aider à boire plus. Les possibilités sont nombreuses entre :

  • le thé ou le café frais, ou chaud (sauf contre-indications) ;
  • un verre d’eau mélangée à une goutte de sirop ;
  • un jus de fruits voire un une boisson pétillante peu calorique;
  • un verre de lait;
  • un bol de gaspacho ou de soupes froides.

Vous pouvez également miser sur les aliments riches en eau :

  • les compotes de fruits ;
  • les sorbets, préférables aux glaces car plus riches en eau ;
  • les fruits et les légumes riches en eau comme la pastèque, le melon, les fraises, les pêches, les tomates, les courgettes et les concombres ;
  • les yaourts ou fromage blanc.

Dans tous les cas, essayez dans la mesure du possible de boire régulièrement afin d’anticiper la sensation de soif. Sachez également, qu’au-delà de 37°C, c’est-à-dire lorsque la température extérieure dépasse celle de l’organisme, il est conseillé d’augmenter sa consommation journalière de boisson d’un verre à chaque degré supplémentaire de température.

Ecrit par : David Picot – Edité par : Emmanuel Ducreuzet

Cet article est aussi disponible en Arabe

Partager cet article