Induction : des champs magnétiques plein la cuisine

[15 novembre 2011 - 09h55] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h48]

La cuisson par induction est rapide et paraît-il, économe en énergie. Pourtant d’après des chercheurs suisses, les professionnels de la restauration qui utilisent ce type d’appareils seraient « exposés à des champs magnétiques dépassant parfois la valeur limite d’exposition ». Autant pour les professionnels donc, mais… qu’en est-il des plaques de cuisson à usage domestique?

Dans une plaque à induction, l’énergie thermique nécessaire à la cuisson est fournie par des champs magnétiques de moyenne fréquence. Ces derniers pénètrent le fond de la casserole, et y produisent des courants électriques qui chauffent le contenant et le contenu. Cependant, une partie de ces champs magnétiques n’est pas absorbée. Elle se propage alors, autour de l’appareil. Aux premières loges, le chef et le cas échéant ses mitrons !

Une étude réalisée conjointement par le Secrétariat d’Etat à l’Economie (SECO) et l’Office fédéral de la Santé publique (OFSP) suisses a révélé que les restaurants concernés « ces champs magnétiques pénètrent le corps du cuisinier ou de la cuisinière et y génèrent des courants électriques ». Et dans bien des cas, la valeur limite d’exposition serait dépassée.

Peu d’études sur le sujet…

C’est en effet ce que les auteurs ont observé chez des… femmes enceintes !Au septième et au neuvième mois de grossesse, la mère et le fœtus seraient exposés à des valeurs parfois considérablement supérieures à la valeur limite ; le ventre il est vrai, se trouve très exactement à la hauteur de la plaque… et bien souvent à son proche contact.

Les auteurs toutefois, se veulent rassurants. Pour le moment en tout cas… « D’après l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), il n’existe pas de preuves laissant penser que les champs magnétiques de moyenne fréquence auraient des effets à long terme sur la santé. L’OMS rappelle toutefois que peu d’études ont été publiées sur le sujet ».

Et à la maison ?

L’étude ayant été centrée sur les plaques à usage professionnel, les auteurs ne s’estiment pas en mesure de se prononcer sur l’innocuité des cuisinières domestiques. Par mesure de précaution, ils tiennent tout de même, à mettre en garde les particuliers :
– Adaptez la taille de la casserole à celle de la zone de cuisson;
– Placez toujours la casserole au milieu de la zone de cuisson ;
– N’utilisez pas de contenant dont le fond serait déformé ;
– Assurez-vous de toujours disposer de casseroles spécialement conçues pour les plaques à induction.

Partager cet article