Game of thrones, The walking dead, This is usAutant de séries qui cartonnent auprès du jeune public. Problème, selon des chercheurs belges, enchaîner les épisodes en une seule occasion – phénomène connu sous le terme de Binge watching – favorise les troubles du sommeil…

Accro aux séries, cette étude est pour vous. En questionnant 423 jeunes âgés de 18 à 25 ans, des chercheurs de l’Université de Louvain en Belgique ont constaté que le Binge watching est un phénomène des plus répandus. En effet, 80% des personnes interrogées pratiquent régulièrement ces marathons télé. Et 20% le font même plusieurs fois par semaine !

Problème, la quasi-totalité de ces spectateurs compulsifs rapportent une plus grande fatigue, des problèmes d’insomnie, une plus grande vigilance avant de s’endormir…

Pour les scientifiques, rien de bien étonnant. En fait, ces séries possèdent une structure narrative souvent complexe. Les jeunes sont alors totalement immergés dans l’histoire et « connaissent une excitation cognitive pré-sommeil plus élevée ». A la clé donc, « des difficultés d’endormissement et une fatigue qui s’accumule ! »

Le fléau du Binge watching

Cette étude n’est pas la première à dénoncer les risques des marathons télé. En 2015 en effet, des chercheurs américains associaient ce phénomène à un risque accru de souffrir d’une dépression. Et selon des scientifiques japonais, il augmenterait le risque d’embolie pulmonaire. Rien que ça !

Partager cet article