En juillet et août 2020 se tiendront les Jeux olympiques d’été de Tokyo. Cette compétition exposera de nombreux sportifs aux méfaits des UV. Des scientifiques ont donc cherché quelles disciplines seront les plus concernées, afin de délivrer aux athlètes des conseils de protection.

Beach volley, cyclisme, football, golf, tennis… Les prochains Jeux olympiques d’été qui se dérouleront à Tokyo (Japon) du 24 juillet au 9 août 2020 feront la part belle aux sports d’extérieur. Mais exposeront aussi de nombreux sportifs aux rayons ultraviolets (UV) et à leurs risques. Les plus immédiats étant les coups de soleil.

« Le réchauffement climatique provoque des températures records qui peuvent se montrer dangereuses aussi pour les sportifs », notent des chercheurs australiens (University of Southern Queensland). Ils ont ainsi tenté de savoir lesquels risquent d’être les plus touchés.

Ils ont ainsi modélisé les températures et la pollution atmosphérique attendues au Japon dans plus d’un an. Puis ont étudié le type de vêtements portés par les athlètes, examiné à quelle heure se déroulait la compétition, comparé les surfaces de jeu (chacune ne réfléchissant pas les UV de la même façon)…

Résultat, ce sont les joueuses de tennis qui risquent de souffrir le plus des rayons du soleil. Suivies par les golfeurs. Les joueurs de beach-volley seront aussi concernés, le sable réfléchissant énormément les UV.

Pourquoi les joueuses de tennis et pas les joueurs ? « Il semble que les hommes aient davantage tendance à porter des casquettes que leurs homologues féminines », répondent les auteurs. Lesquels recommandent aux sportifs de ne pas négliger leur hydratation et leur protection solaire. Par ailleurs, certaines manifestations comme le marathon ont lieu tôt le matin. « Voilà qui pourrait être envisagé pour protéger les champions », concluent les auteurs.

Partager cet article