L’homophobie, cause de suicides ?

[03 juin 2011 - 09h39] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h46]

Pour un adolescent, l’annonce de son homosexualité à ses parents, reste toujours à notre époque une étape délicate pour un ado. « Tous les modèles de référence pouvant aider un jeune homosexuel sont absents de la société » explique Eric Verdier, psychologue communautaire et auteur de plusieurs ouvrages sur l’homophobie.

Pourtant, s’il est une chose que recherche l’ado qui découvre son homosexualité, ce sont des repères. « Or trop souvent, sa construction identitaire passe par les insultes dont il est la victime, inhérentes à l’homophobie de la société ». Eric Verdier établit ainsi un lien entre un « taux de tentatives de suicides extrêmement élevé dans cette population, et la discrimination dont (elle est) victime ».

« De manière générale, des travaux américains établissent que, chez les 15 – 34 ans, les jeunes gays ont 4 à 7 fois plus de risque de faire une tentative de suicide que les jeunes hétérosexuels. Les jeunes lesbiennes pour leur part, présentent un risque accru de 40%. »

En France, peu de chiffres sont disponibles. « Selon les études, un quart des hommes de 15-25 ans qui se suicident passeraient à l’acte à cause du rejet de leur homosexualité réelle ou supposée », explique néanmoins Eric Verdier.

«Un monde éducatif sourd… »

Le rejet durant la période de l’adolescence est très violent. « Les insultes homophobes fusent, au collège comme au lycée. Le monde éducatif reste totalement sourd lorsqu’il est confronté à une discrimination pourtant punie par la loi ». Pour Eric Verdier, l’homophobie peut également être à l’origine de prises de risque. « Il existe un lien très fort entre les comportements sexuels à risque et la discrimination ».

Quel rôle pour les parents ? S’il considère qu’il n’existe pas de recette miracle pour bien réagir face à l’annonce de l’homosexualité de son enfant, il conseille aux parents d’anticiper. « Je leur dis : ‘faites comprendre à votre enfant que vous l’aimerez toujours, que vous le comprendrez, quelle que soit sa préférence sexuelle. Cela pourrait aider beaucoup d’adolescents »…

Pour aller plus loin : Homosexualités et suicide d’Eric Verdier et Jean-Marie Fridion aux Editions H&O – 230 pages.

Partager cet article