L’olive dans tous ses états

[08 janvier 2010 - 10h00] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h36]

Et si vous faisiez une cure d’olives cet hiver ? Cela vous rappellerait le soleil, non ? En apéritif, dans un Tajine ou avec des pâtes, ces fruits sont particulièrement riches en antioxydants et en acides gras mono-insaturés (AGM). Autrement dit, de bonnes graisses…

Souvent vilipendée pour sa richesse en lipides, l’olive a parfois – et très injustement- mauvaise presse. N’oublions pas en effet que 75% de ces lipides sont en réalité des AGM, connus pour abaisser le taux de LDL-cholestérol. Vous savez, le mauvais garçon de la bande. Ce n’est pas tout, les acides gras mono-insaturés participent aussi, au renforcement de nos défenses naturelles. C’est bien utile en hiver …

Côté antioxydants, l’olive se défend également plutôt bien. Grâce notamment à la vitamine E, connue aussi sous son nom chimique de tocophérol. Or vous le savez, les antioxydants sont autant de petits soldats qui mènent une guerre sans merci contre les radicaux libres. Présents en excès dans l’organisme, ces derniers exercent une véritable pression sur l’ensemble de nos cellules. Résultats : vieillissement cutané, développement de maladies cardiovasculaires, de cancers… Bref autant faire le plein d’antioxydants.

N’hésitez pas, consommez les olives sous toutes leurs formes : entières, dénoyautées, vertes, noires… Et si vous voulez une recette savoureuse et santé pour un apéro original, voici une salade dont vous nous direz des nouvelles. C’est simple, il suffit de mélanger des tomates cerises avec un peu de mozzarella, et d’agrémenter le tout d’olives noires. Du vinaigre balsamique, une pincée de fleur de sel, quelques gouttes d’huile d’olive et du basilic… le tour est joué. C’est tout de même plus coloré que les cacahuètes et côté bilan énergétique, il n’y a pas photo !

Partager cet article