La bourse ou la vie…

[10 octobre 1997 - 20h30]

Décidément, aux Etats-Unis tout a un prix. Alors que la loi fédérale qui s’applique à tous les états américains bannit depuis 1984 le commerce des organes humains – qui jusque là était donc autorisé! – un parlementaire du Missouri a décidé de soumettre à ses pairs une proposition de loi selon laquelle tout condamné à mort qui accepterait de donner un de ses organes verrait sa peine commuée en détention à perpétuité. Près de 40.000 personnes attendent un don de rein et 3.000 autres sont inscrits sur une liste d’attente pour une greffe de moelle osseuse aux Etats-Unis. Cette pénurie d’organes qui n’est pas propre aux Etats-Unis explique cette proposition de loi. Elle l’explique mais ne la justifie pas. Elle suscite d’ailleurs, outre-Atlantique, des réactions souvent hostiles.

Partager cet article