La cocaïne réduit le cerveau!

19 novembre 2004

C’est désormais bien connu : la cocaïne attaque le cerveau. Ce que l’on sait moins en revanche, c’est qu’elle cible une zone bien particulière : l’amygdale. Celle-là même qui intervient dans les processus émotionnels et comportementaux.

Grâce à l’imagerie par résonance magnétique (IRM), Nikos Makris et ses collègues du Massachusetts General Hospital de Boston ont analysé le cerveau de 27 cocaïnomanes. D’autres sujets, non-consommateurs de ce toxique, ont constitué le « groupe contrôle ».

Leur résultat est probant. Les auteurs ont observé que l’amygdale cérébrale des personnes dépendantes était de plus petite taille que celle des autres. « Son volume n’est toutefois pas corrélé au niveau de consommation » précisent-ils.

Dans notre cerveau, l’amygdale -ne pas confondre avec les glandes du larynx qui portent le même nom- fait partie du système limbique impliqué dans notre comportement, nos émotions et notre mémoire. Plus précisément « l’amygdale sous-tend nos capacités de jugement et d’anticipation de nos actions » poursuivent les auteurs. « Ce constat expliquerait ainsi pourquoi les cocaïnomanes éprouvent des difficultés à appréhender les répercussions de tel ou tel comportement« .

  • Source : Neuron, vol.44, n°4

Aller à la barre d’outils