La grippe à l’origine de 1 800 décès en France

[14 février 2019 - 12h30] [mis à jour le 14 février 2019 à 12h33]

Le virus de la grippe a déjà coûté la vie à 1 800 patients cet hiver. Comment cette pathologie, à priori bénigne, peut parfois se montrer fatale? Santé publique France fait le point et lance une piqûre de rappel sur les réflexes d’hygiène à adopter au quotidien pour limiter la propagation virale.

Depuis le début de la surveillance de la grippe en octobre 2018, Santé publique France estime qu’environ 1 800 décès tous âges confondus sont attribuables à la maladie.

Pourquoi meurt-on de la grippe ?

Souvent bénigne, il peut arriver que la grippe se complique et entraîne une hospitalisation, voire un décès. Ces formes graves concernent les nourrissons mais surtout les adultes de plus de 65 ans. Les personnes souffrant d’une maladie chronique, ou immunodéprimées, courent également un risque.

Parmi les complications les plus fréquentes, on trouve la pneumonie, due à une surinfection bactérienne. Mais aussi l’exacerbation de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) ou de mucoviscidose. Ou encore la décompensation de l’asthme.

Règles d’hygiène de base 

Pour limiter au mieux la propagation du virus, Santé publique France rappelle « l’importance des gestes d’hygiène contre les virus de l’hiver » : éternuez dans votre coude plutôt que dans vos mains, lavez-vous fréquemment les mains à l’eau et au savon ou avec une solution hydroalcoolique, utilisez un mouchoir à usage unique, portez un masque jetable quand vous présentez un syndrome grippal, en particulier au contact des personnes fragiles.

Santé publique France rappelle aussi l’importance « de l’utilisation des antiviraux pour les personnes atteintes de formes graves et les personnes à risque ». C’est-à-dire les adultes de plus de 65 ans, les patients immunodéprimés, obèses, atteints d’une maladie chronique, d’asthme ou de broncho-pneumopathie chronique, les femmes enceintes. Parlez-en à votre médecin généraliste si vous êtes concerné(e).

A  noter : Du 4 au 10 février, l’incidence de consultations pour la grippe était de 622 pour 100 000 habitants selon le Réseau Sentinelles. Soit 409 000 nouveaux cas. Au total sur cette même semaine, le bilan rapporte 14 000 passages aux urgences  pour syndrome grippal, surtout des enfants de moins de 5 ans et (32%) et les 15-44 ans (23%).

Partager cet article