La pollution automobile provoque 4 millions de cas d’asthme infantile par an

[11 avril 2019 - 11h40] [mis à jour le 11 avril 2019 à 11h41]

Selon des chercheurs américains, chaque année dans le monde, le dioxyde d’azote, retrouvé dans les gaz  d’échappement, serait à l’origine  de 4 millions de  cas d’asthme chez les enfants.

Les scientifiques de la George Washington University Milken Institute School of Public Health ont compilé différentes données de 125 grandes villes du monde. Concentrations en dioxyde d’azote (NO2) et taux d’incidence de l’asthme ont ainsi été répertoriés.

Résultat, chaque année entre 2010 et 2015, « 4 millions d’enfants ont contracté un asthme en raison d’une exposition au NO2. Le dioxyde d’azote provenant principalement des gaz d’échappement. Nous estimons que 13% de l’incidence annuelle de l’asthme chez l’enfant est liée à cette pollution ».

La Chine semble être l’un des pays les plus impactés : 760 000 nouveaux cas d’asthme infantile par an en lien avec la pollution atmosphérique. Suivent l’Inde (350 000) et les Etats-Unis (240 000).

Revoir les recommandations

Problème, les auteurs ont observé que 92% des nouveaux cas d’asthme infantile attribuables au NO2 étaient survenus dans des zones qui respectaient les directives de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Ils insistent donc pour que soient « réévaluées ces directives afin de s’assurer qu’elles protègent vraiment la santé des enfants ».

Partager cet article