La réalité virtuelle contre le vertige ?

[04 février 2016 - 11h25]

Pour soigner de nombreuses phobies, les médecins et psychologues utilisent depuis longtemps la réalité virtuelle. C’est-à-dire qu’ils confrontent leurs patients à leurs plus grandes peurs sur écran. Cette méthode serait-elle aussi efficace pour un patient atteint de vertige ? Une étude menée à l’AP-HM a été lancée pour évaluer son impact.

Pour étudier la peur des hauteurs, appelée communément « vertige » ou scientifiquement « acrophobie »,  le service de psychiatrie de l’Assistance publique Hôpitaux de Marseille (AP-HM) utilise le centre de réalité virtuelle de la Méditerranée (CRVM). Cette plateforme technologique de réalité virtuelle constituée d’une immense pièce de 27 m3 comportant quatre écrans géants (le CAVE) est dédiée à l’étude du comportement humain en situation immersive.

« Equipé de lunettes 3D et de capteurs, le patient est plongé en totale immersion dans l’univers qu’il redoute (balcon, montagne, canyon…) », indique le Dr Eric Malbos, qui dirige la partie médicale de cette étude clinique inédite. « Le patient interagit en temps réel avec des environnements virtuels créés par ordinateur. A l’aide du thérapeute, il va pouvoir affronter ces situations anxiogènes de façon progressive et contrôlée. »

« Nous allons évaluer les effets de la réalité virtuelle sur l’activité cérébrale dans le traitement de la peur des hauteurs, en complément des thérapies comportementales et cognitives déjà utilisées pour traiter les phobies », poursuit le Dr Malbos. « En exploitant le TEP scan et l’IRM fonctionnelle, nous allons pouvoir mesurer scientifiquement -après les 8 séances programmées-, les progrès réalisés dans ces environnements hyperréalistes conçus sur mesure pour les patients acrophobes », conclut-il.

Partager cet article

Aller à la barre d’outils