En plus de fragiliser votre santé cardiovasculaire et musculaire, la sédentarité serait aussi toxique pour votre cerveau. En particulier pour la mémoire…

L’impact de la sédentarité ne se limiterait pas « à l’augmentation du risque de maladies cardiovasculaires, de diabète, de naissances prématurées », expliquent des chercheurs californiens. Le cerveau serait aussi touché.

La mémoire fragilisée

Pour le prouver, 35 volontaires âgés de 45 à 75 ans ont précisé le nombre moyen d’heures passées dans la position assise au quotidien ainsi que leurs habitudes en termes d’activité sportive. Tous ont passé une IRM. Les auteurs ont ensuite analysé « le lobe temporal médian, région impliquée dans la mémoire ».

Résultat, « chez les personnes sédentaires, le lobe temporal médian est affiné. Et l’activité physique, même pratiquée à forte intensité, ne suffit pas à contrecarrer ce phénomène ».

Seul biais à l’étude, les chercheurs « n’ont pas demandé aux volontaires s’ils faisaient des pauses pour se lever au cours d’un long moment passé assis ».

Partager cet article