La trousse à pharmacie de l’hiver

[02 janvier 2012 - 16h27] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h49]

Voici revenir la saison des gastro-entérites et des affections respiratoires, comme des petits coups de fatigue. A l’approche des vacances d’hiver, il est temps de bien préparer la trousse de pharmacie de votre maisonnée. Suivez le guide…

Avant de constituer votre trousse à pharmacie, ayez le réflexe générique pour épargner votre porte-monnaie. Vous trouverez d’ailleurs tous les équivalents génériques des médicaments sur le moteur de recherche Kelmed sur www.biogaran.fr ou via l’application Kelmed sur iPhone et iPad. S’il y a une saison pour les gastro-entérites, c’est bien celle-ci ! Chez les plus jeunes, leur prise en charge repose essentiellement sur l’administration de sels de réhydratation orale (SRO) que vous trouvez en pharmacie. Ne vous en séparez jamais. Bien entendu, vous aurez également besoin d’un antispasmodique comme la Trimébutine pour soulager les intestins du malade, et d’un anti-diarrhéique (Nifuroxazide) pour tarir les diarrhées. Contre le rhume, pas de médicaments. Il guérira spontanément en une semaine. En revanche vous rechercherez certainement des traitements pour soulager ses symptômes les plus gênants. Souvenez-vous que chez les jeunes enfants, il est indispensable d’éviter tout médicament contenant du camphre ou du menthol. Ces substances en effet, exposent au risque de convulsions. La règle, c’est de respecter une hygiène scrupuleuse pour autant que possible, prévenir la contagion : lavez-vous fréquemment le visage et les mains à l’eau et au savon, et assurez-vous d’étendre cette bonne habitude à toute la famille.

Pensez à la crème solaire pour la montagne

Incontournable dans une trousse à pharmacie familiale, il y a bien sûr le paracetamol. « Il permet tout à la fois de faire chuter la température et de soulager la douleur, » nous explique un pharmacien de Nantes, en Loire atlantique. Simplement, prévoyez d’en emporter aussi bien pour les enfants que pour les adultes : dosage et présentation (sirop pour les uns, gélules ou comprimés pour les autres) ne sont évidemment pas les mêmes.

Vous partez à la montagne ou vous allez rendre visite à votre famille ? Pensez à emporter des produits contre le mal des transports. « Bien souvent, il touche les enfants de 3 à 12 ans. Mais les adultes aussi peuvent en souffrir, par exemple lorsqu’ils lisent en voiture. Dans ces conditions, ils peuvent eux aussi éprouver des nausées très gênantes ».

Et pour toutes celles et ceux qui ont la chance de partir défier les pentes enneigées, il est indispensable de prévoir une crème solaire. Elle devra porter un indice de protection d’au moins 50. Et en cas de coup de soleil, ou plus précisément de brûlures provoquées par le rayonnement solaire, utilisez une crème à base de Trolamine. Elle soulagera toute la famille. Enfin si après les sports d’hiver vous souffrez de tendinite et si votre état ne justifie pas une consultation médicale, une pommade à base de Diclofénac pourra vous soulager. A une condition, de ne pas vous exposer au soleil. Votre pharmacien vous donnera les conseils utiles, n’hésitez pas à lui demander son avis.

Partager cet article