La vaccination contre la rougeole ? In-dis-pen-sa-ble !

[02 mars 2009 - 10h24] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h32]

Le virus de la rougeole circule actuellement avec vigueur dans plusieurs pays européens. La France -où une fillette de 12 ans a récemment succombé- la Suisse, les Pays-Bas et le Danemark notamment.

Et il circule d’autant mieux que de nombreuses idées reçues sont rabâchées sur la maladie elle-même, et sur les dangers supposés de la vaccination. L’occasion de faire le point une bonne fois pour toute.

La rougeole est-elle une maladie bénigne ? NON. Elle est au contraire, potentiellement mortelle. D’après l’Organisation mondiale de la Santé, jusque dans les années 1970 près de 8 millions de personnes mourraient chaque année de complications rougeoleuses (pneumonie, encéphalite…). Et elle tue encore environ un malade sur 100 dans les pays pauvres, et un sur 1 000 dans les pays développés.

La rougeole est-elle une maladie de l’enfance ou de l’adolescence ? NON. Elle peut être grave à tout âge. Comme le soulignent les experts du site www.infovac.ch, « la rougeole n’est une maladie d’enfance que dans les collectivités qui ne vaccinent pas ». En Suisse par exemple, où l’on connaît actuellement une flambée de rougeole, sur les 3 400 cas recensés un tiers a plus de 15 ans et un sur cinq plus de 20 ans.

La rougeole renforce-t-elle l’immunité ? NON. Le virus provoque même une immunosuppression qui dure plusieurs mois. Autrement dit, le risque d’infection augmente dans les mois qui suivent une rougeole.

L’élimination de la rougeole est-elle possible ? OUI. Actuellement, le virus ne circule plus sur le continent américain ni en Australie. En Europe, des pays comme la Finlande, la Hongrie, la République Tchèque et le Portugal ont atteint une couverture vaccinale de 95% à l’âge de 2 ans, indispensable pour éliminer la maladie. En France, ce taux plafonne à 86%.

Rappelons enfin qu’en France, comme le souligne le ministère de la Santé, « la vaccination par le vaccin trivalent rougeole-rubéole-oreillons (RRO) est recommandée chez tous les nourrissons à l’âge de 12 mois, une seconde dose étant recommandée au cours de la deuxième année (entre 13 et 24 mois). Tous les enfants et adolescents nés en 1992 ou après (âgés de 24 mois à 16 ans en 2008), devraient avoir reçu deux doses de vaccin trivalent. Les personnes nées entre 1980 et 1991 (adultes âgés de 17 à 28 ans) n’ayant jamais été vaccinées contre la rougeole devraient avoir reçu une dose de vaccin trivalent ».

Partager cet article