La vitamine A : à quoi sert-elle, et où la trouve-t-on ?

[14 août 2009 - 09h07] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h33]

Notre vue, notre peau mais aussi notre système immunitaire, sans oublier la croissance du nourrisson… La vitamine A est précieuse, et cela dans bien des domaines !

Sous sa forme directe –le rétinol– elle est récente en quantités dans les aliments d’origine animale. Et uniquement dans ces derniers : les huiles de poisson, le foie, le jaune d’œuf mais aussi… le caviar en sont de très bonnes sources. Le rétinol, antioxydant reconnu, nous protège également contre les maladies cardiovasculaires.

Mais il y a une autre source de vitamine A ou plutôt de pro-vitamine A, une substance que notre organisme est capable de transformer en vitamine A. Cette substance, vous la connaissez bien puisque c’est le bêta-carotène. Il est présent dans les carottes, les épinards, les patates douces ou le poivron rouge et surtout dans… la salade de mâche. Le melon, la mangue et les abricots en contiennent également. Sans oublier les myrtilles et les fruits à baies noires – cassis, bleuets – dont les pilotes alliés faisaient une grande consommation durant la seconde guerre mondiale. La vitamine A en effet, outre les nombreux bienfaits évoqués plus haut, présente l’avantage de développer la vision nocturne

Vous voulez savoir si vous en manquez ? Sachez qu’un déficit se traduit notamment, par des yeux rouges et une sécheresse de la peau. Une fragilité de l’émail des dents peut également être un signe, ainsi qu’une perte récurrente de l’appétit.

Partager cet article