La vitamine B9 ou le secret d’une grossesse réussie

26 mai 2005

Epinards, choux, feuilles de blettes… tous ces légumes verts contiennent de la vitamine B9, un atout santé essentiel à la future mère… et à son enfant. Or aujourd’hui la majorité des femmes en âge d’avoir un enfant n’en consomme pas assez.

Et elles ont tort. Car une déficience en vitamine B9 -également appelée folates ou acide folique- peut avoir des conséquences dramatiques pour le bébé à naître. Selon l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes), “un manque de folates peut entraîner des malformations de la future moelle épinière“. Des malformations responsables de handicaps congénitaux souvent irréversibles, les “anomalies de fermeture du tube neural” ou spina bifida.

C’est pourquoi faire le plein de vitamine B9 est fondamental. Avant même la grossesse et à son tout début. Comment ? D’abord en s’alimentant de manière équilibrée : mangez 5 fruits et légumes par jour, des produits laitiers, des céréales à chaque repas, du poisson une à deux fois par semaine et limitez la consommation de matières grasses ajoutées. Ensuite faites-vous prescrire un supplément nutritionnel, 2 mois avant et un mois après la conception.

Vous êtes enceinte ? Vous avez un projet de grossesse ? Alors n’hésitez pas à faire une grande place dans votre assiette pour la vitamine B9. Vous en trouverez par exemple dans les épinards, les pissenlits, les haricots verts, les concombres, les oeufs et certains féculents comme les pommes de terre. Et n’oubliez pas, ni alcool ni tabac…

    Aller à la barre d’outils