L’ananas pour vitaminer l’hiver

[13 décembre 2018 - 15h39]

Les jours froids sont bien là. Pour vous aider à les affronter et ensoleiller vos menus, misez sur l’ananas. Ce « parfum des parfums » (c’est la traduction de son nom amérindien) est en effet riche en vitamine C et entre parfaitement dans la composition d’un régime amaigrissant. 

Fruit exotique originaire du Paraguay avant de migrer vers les caraïbes, l’ananas a longtemps été considéré comme un bien rare et précieux. Aujourd’hui, on le trouve facilement sur nos étals toute l’année. Son goût légèrement acidulé en fait un dessert à la fois délicieux et rafraîchissant, raffiné et léger. Car oui, l’ananas, malgré sa saveur sucrée n’apporte que  52 kilocalories pour 100g. En clair, il se situe dans la moyenne des fruits les moins calorifiques tels que la pomme, la poire ou la prune. Aucune raison de vous en priver !

Riche en vitamines !

Ce fruit exotique possède par ailleurs une très grande diversité minérale et vitaminique. Il est notamment une source non négligeable de potassium qui permet une meilleure contraction des muscles, en particulier le cœur. Côté minéraux, on trouve également du calcium et du manganèse, essentiels pour la santé de nos os.

Il regorge aussi de vitamines B. En fait, La plupart des vitamines du groupe B interviennent dans le métabolisme cellulaire. Elles sont nécessaires pour le maintien d’une peau saine, d’un bon système immunitaire. Mais c’est surtout la présence de vitamine C qui est intéressante. Une portion de 150g en fournit en effet 27mg… soit plus du tiers de l’apport journalier  conseillé. Indispensable pour garder le cap en hiver !  L’ananas constitue aussi une mine de provitamine A. Vous savez, le fameux bêtacarotène, essentiel  pour la santé des cellules et la vision. Enfin, composé à 1,4% de fibres, il est un diurétique efficace et permet de lutter contre la paresse intestinale…

Il facilite la digestion

Grâce à la présence d’une enzyme, la broméline, l’ananas intervient de façon peu commune sur le processus digestif. Cette dernière déclenche en effet la digestion des protéines. C’est pourquoi lors d’un repas qui comporte de l’ananas frais, le plat de viande est plus aisément digéré. Quant à sa réputation d’aliment « mangeur de graisse », elle ne semble pas justifiée. Si la broméline s’avère efficace sur la digestion, elle n’exerce aucune action sur la perte de poids.

Contre les AVC et le cancer

Notez que la broméline possède aussi des vertus anti-inflammatoires. Selon plusieurs travaux, elle est en mesure d’empêcher la formation de caillots sanguins et par conséquent de réduire le risque d’accident vasculaire cérébral (AVC). Par ailleurs, l’ananas est une bonne source d’acides chlorogéniques, des composants protecteurs capables de freiner l’évolution des processus cancérogènes.

Une dernière chose. Si une fois au supermarché vous ne savez quel ananas choisir, voici un conseil : tirez sur une de ces feuilles : si elle vient facilement, l’ananas est mûr à cœur.

Partager cet article