En 2016 la France comptera 2,8 millions de diabétiques sous traitement, contre 1,8 million en 1999. Soit une augmentation de 51% sur seulement 17 ans. Développement de l’obésité et vieillissement sont les deux principaux responsables de cet accroissement.

C’est la principale conclusion d’une étude publiée dans le dernier Bulletin épidémiologique hebdomadaire. Selon ses rédacteurs,  » l’impact de l’obésité deviendrait prépondérant dès 2012, (étant alors) responsable de 47% de l’accroissement du nombre des diabétiques traités. Contre 41% pour le vieillissement et 12% pour la croissance de la population « .

Les rédacteurs insistent donc sur l’importance qu’il y aurait à mener  » des actions de prévention et d’éducation pour lutter contre l’obésité « . Contre le vieillissement de la population en revanche, les pouvoirs publics sont par définition démunis. Ainsi le nombre des patients va-t-il s’accroître de 78% dans la classe d’âge des 55-64 ans ! Et pour les plus de 65 ans, la hausse sera de 48%.

Mais comme l’obésité frappe de plus en plus jeune, les 35-44 ans aussi seront davantage touchés par le diabète. Il y en aura 106 000 en 2016 contre 83 000 aujourd’hui. Soit une augmentation de 30% !

Partager cet article