Mariez-vous et gardez votre conjoint en bonne santé, vous vivrez plus longtemps ! C’est la conclusion d’un travail américain selon lequel le célibat, le veuvage et le divorce exposeraient à un décès prématuré.

Solitude, isolement social et détresse psychologique expliqueraient la chose. C’est du sérieux ! Le Pr Robert Kaplan, de l’Université de Californie à Los Angeles, s’est appuyé sur 67 000 fiches d’état-civil et certificats de décès pour en arriver là. « Le risque de décès prématuré est augmenté de 40% après la mort du conjoint « , explique-t-il.

Plus vulnérables encore que les veufs, les célibataires dont le risque est augmenté de… 58% ! Selon l’auteur, les personnes seules n’ont pas davantage de comportements à risque que celles qui vivent en couple. « C’est le fait d’avoir peu de relations sociales, et donc de se trouver isolé, qui rend les célibataires psychologiquement fragiles« .

Partager cet article