Le serpolet, un antiseptique efficace ?

[17 octobre 2012 - 14h12] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h53]

Plante odorante, le serpolet se retrouve principalement en Europe et en Asie, sur les coteaux ensoleillés, dans les prés ou les fossés. Il se constitue d’une tige basse et rampante, portant des feuilles linéaires. Ses multiples sommités portent des fleurs violettes. En phytothérapie, les tiges du serpolet sont notamment utilisées pour leurs propriétés antiseptiques.

Le serpolet contient du thymol, un antiseptique puissant qui n’ « attaque » pas la peau. En revanche, il aurait un effet « déodorant ». Il est à ce titre employé dans la préparation de pâtes et de poudres dentifrices. L’extrait de serpolet entre également dans la composition de traitement des infections des voies aériennes supérieures. La plante serait également efficace pour soulager les troubles gastro-intestinaux. En usage externe enfin, les bains de serpolet pourraient contribuer à soigner les plaies malodorantes ou suppurantes.

A noter que la phytothérapie est utilisée en médecine traditionnelle depuis des siècles. Son efficacité et son innocuité restent toujours discutées. Et pour cause, comme l’explique l’Organisation mondiale de la Santé dans un rapport de 1998, « un nombre relativement petit d’espèces de plantes ont été étudiées pour d’éventuelles applications médicales ». Cet article s’inscrit naturellement dans cette démarche.

Partager cet article