Le sport, c’est bon à tout âge

[22 mars 2012 - 14h32] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 16h42]

Le sport, c’est bon pour la santé… et à tous les âges. Un travail australien vient de montrer que passés 65 ans, les sportifs présentaient moins de risques de mourir prématurément. Un constat déjà dressé par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Les chercheurs de l’Université du Queensland en Australie ont recruté deux cohortes. La première, composée de 7 080 femmes de 70 à 75 ans. La seconde a enrôlé 11 668 hommes âgés de 65 à 83 ans. Chacun d’entre eux a reçu un questionnaire répertoriant leur niveau d’activité physique et plusieurs paramètres en lien avec leur hygiène de vie.

Sur les quelque 11 années qu’a duré le suivi, 6 512 décès ont été enregistrés (1 807 femmes et 4 705 hommes). Les données recueillies ont permis aux auteurs de conclure que « les personnes âgées plus actives sur le plan physique ont connu un plus faible taux de mortalité toutes causes confondues. Avec une différence davantage marquée chez les femmes. »

Des résultats pas si étonnants en fait. Déjà sur son site, l’OMS dresse un constat similaire. Selon elle en effet, les plus de 65 ans actifs « ont des marqueurs biologiques indiquant une prévention plus grande des maladies cardiovasculaires, du diabète de type 2 ainsi que le renforcement de la qualité des os. Ils ont une meilleure santé fonctionnelle, moins de risque de chuter, et de meilleures fonctions cognitives. Ils connaissent enfin moins de risques de voir leur rôle social diminuer. »

Quelles activités pour les personnes âgées ?

Si vous êtes concerné, inutile d’imaginer des activités épuisantes. L’OMS explique que « l’activité physique englobe notamment les loisirs, les déplacements (par exemple la marche ou le vélo), les activités professionnelles, les tâches ménagères, les activités ludiques, les sports ou l’exercice planifié dans le contexte quotidien, familial ou communautaire. »

Afin d’améliorer votre endurance cardio-respiratoire, votre état musculaire et osseux, et de réduire le risque de maladies non transmissibles, de dépression ou de détérioration de la fonction cognitive, suivez ces quelques conseils dispensés par l’agence onusienne :

– Pratiquez dans la semaine, 150 minutes d’activité d’endurance modérée ou au moins 75 minutes d’activité soutenue ;
– L’activité d’endurance devrait être pratiquée par périodes d’au moins 10 minutes ;
– Augmentez petit à petit la durée de votre activité ;
– Faites des exercices de renforcement musculaire au moins deux jours par semaine ;
– Les personnes âgées dont la mobilité est réduite devraient s’astreindre au moins trois jours par semaine à une activité physique visant à améliorer l’équilibre et à prévenir les chutes.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin.

Partager cet article