Les adultes les plus en forme présenteraient moins de risques de développer un cancer du poumon et un cancer colorectal. C’est la bonne nouvelle dispensée par la Société américaine du Cancer.

Une bonne condition physique permet-elle de repousser le risque de cancer. Pour le savoir, l’équipe de Catherine Handy Marshall de la Johns Hopkins University dans le Maryland, a suivi près de 50 000 personnes âgées de 40 à 70 ans et ayant subi un test d’effort physique entre 1991 et 2009.

Résultat, les participants ayant la meilleure condition physique présentaient un risque de cancer du poumon réduit de 77% et un risque de cancer colorectal inférieur de 61%. Mais ce n’est pas tout. Parmi celles et ceux qui ont développé un cancer du poumon, les plus en forme présentaient un risque de décès réduit de 44%. Et chez ceux qui ont été touchés par un cancer colorectal, le risque de décès était moindre (-89%).

Des résultats importants pour les auteurs car « il s’agit de la plus grande étude de ce genre à inclure un pourcentage élevé de femmes et de personnes non blanches ».

A noter : Pour être en forme, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) recommande de pratiquer, au cours de la semaine, au moins 150 minutes d’activité modérée ou au moins 75 minutes d’activité soutenue.

Partager cet article